11.06.2002 -

L'UNESCO va participer à un marché international des diffuseurs locaux et indépendants

- Un lot de 30 productions reflétant la diversité culturelle de notre planète et les capacités locales en matière de programmes télévisuels sera proposé par l'UNESCO lors du Marché international des diffuseurs indépendants et locaux (MITIL) qui s'ouvre demain à Vevey, en Suisse. L'UNESCO, qui encourage, au travers de ses programmes, la production de contenus locaux, coordonne également avec l'entreprise audiovisuelle Eurêka, un atelier de formation sur le thème "La télévision régionale et locale: programmation, ressources financières et distribution des contenus" pour les participants du MITIL

Les productions que l'UNESCO va proposer au moyen du Vidéo-Kiosque en ligne du MITIL proviennent en effet d'Argentine, du Bangladesh, du Bénin, du Burkina Faso du Cameroun, du Tchad, du Chili, de Chine, de la République Démocratique du Congo, des Iles Fidji, d'Inde, de Côte d'Ivoire, du Mali, du Népal, du Niger, du Nigeria, du Sri-Lanka, du Togo et du Zimbabwe.

 

Le Vidéo-Kiosque numérique permettra ainsi la projection de programmes en ligne dans des stands individuels, de telle manière que les producteurs, réalisateurs et diffuseurs participant à l'événement puissent se livrer à des échanges de programmes ou décider de nouvelles coproductions. La base de données numériques demeurera disponible aux diffuseurs locaux pour tout usage ultérieur. le MITIL et l'UNESCO n'ont en effet pas vocation à agir comme agents ou distributeurs de programmes, mais veulent offrir une plateforme de visionnage et de recherche de programmes. Les acheteurs et vendeurs seront ainsi tenus d'entrer directement en contact via l'Internet pour conclure leurs affaires. L'UNESCO et le MITIL assurent la sécurisation du site de telle manière que les droits soient respectés et que les copies ne soient vendues ou transférées.

 

L'atelier promu par l'UNESCO et organisé par Eurêka à l'intention des participants du MITIL sur le thème "La télévision locale et régionale: programmation, ressources financières et et distribution de contenus" vise à favoriser le débat entre diffuseurs locaux sur la télévision locale comme outil au service de la communauté, la place de la culture et de l'éducation dans la programmation locale ou encore à étudier les moyens d'augmenter la diversité culturelle sur les chaînes locales.

 

Ces dernières années, l'UNESCO a travaillé avec de nombreux partenaires,diffuseurs de service public, stations de radio communautaires, producteurs indépendants, pour promouvoir la diffusion comme service public et la diversité culturelle dans les médias. Les chaînes de télévision locales n'étaient cependant que ponctuellement sollicitées. l'objectif de l'UNESCO est ainsi d'utiliser le MITIL comme une nouvelle plateforme pour trouver moyens et mécanismes de coopération avec les diffuseurs locaux pour promouvoir un débat général sur la télévision locale comme service communautaire destiné à augmenter et intensifier la participation des citoyens dans la vie publique de la communauté.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page