Partenariat PhosAgro/UNESCO/UICPA en chimie verte

Laboratoire de chimie et energie, Université de Hong Kong. © V. Durruty & P. Guedj for the L'Oréal Corporation Foundation

La chimie verte est devenue une cible de choix pour la recherche de pointe dans les technologies durables. Elle peut permettre de réduire (ou éliminer) la production et l'utilisation de substances dangereuses dans les mines et dans la conception, la fabrication et l'application de produits chimiques. Elle peut ainsi conduire à des économies d'énergie et avoir des répercussions positives sur l’environnement et la santé.

Les jeunes scientifiques conduisant des recherches dans le domaine de la chimie verte et dans les domaines connexes de la biochimie, la géochimie, la biotechnologie, l'écologie et la santé peuvent ainsi mettre leur inventivité à l’épreuve et contribuer de manière concrète au développement durable. C’est dans cet esprit que le projet Green chemistry for life a été lancé en 2013 par le Programme international relatif aux sciences fondamentales (PISF) de l’UNESCO et par PhosAgro, le grand plus grand producteur d'engrais à base de phosphate en Europe, en étroite collaboration avec l'Union internationale de chimie pure et appliquée (UICPA).

Objectifs

© IUPAC

Au cours des cinq prochaines années, le projet offrira des subventions de recherche à des scientifiques n’ayant pas plus de 35 ans afin de les aider à mettre en œuvre leur projet de recherche innovant dans le respect des 12 principes de la chimie verte. Le montant maximum de chaque subvention sera de 30 000 dollars (USD).

Le projet mettra donc à profit le talent de jeunes scientifiques pour l’avancement de la chimie verte et l’utilisation de ses fruits. Il vise de plus à sensibiliser les décideurs, les responsables politiques, les industriels et le grand public au vaste potentiel que représente la chimie verte pour apporter des réponses aux besoins les plus urgents de nos sociétés.

Retour en haut de la page