Prix international UNESCO-Guinée équatoriale pour la recherche en sciences de la vie

Ce prix récompense les projets et les activités de personnes, d'institutions, d'autres entités ou d'organisations non gouvernementales dans le domaine de la recherche en sciences de la vie ayant contribué à améliorer la qualité de vie des êtres humains.

Les objectifs du prix sont liés à la fonction centrale de programme de l'UNESCO d'encourager la recherche et la mise en place et le développement de réseaux de centres d'excellence en sciences de la vie.

Les lauréates sont évaluées par un jury international qui soumet une recommandation à la Directrice générale de l’UNESCO. Le choix final du ou des lauréats (trois au maximum) appartient à la Directrice générale.

Appel à candidatures

L'appel à candidatures du Prix international UNESCO- Guinée équatoriale pour la recherche en sciences de la vie est ouvert jusqu'au 31 décembre 2016.
L’UNESCO invite les Etats membres, en consultation avec leurs Commissions nationales, ainsi que les organisations non gouvernementales entretenant des relations officielles avec l’UNESCO, et active dans un domaine visé par le Prix, à proposer des candidatures au Prix International UNESCO–Guinée équatoriale pour la recherche en science de la vie.

Lauréats 2015

Pr. Manoel Barral-Netto (Brésil)
Directeur de la recherche et Directeur du Centre Pesquisas Gonçalo Moniz.
Il a consacré une bonne partie de sa carrière à l’étude de la leishmaniose et de la malaria et a contribué au développement de la science et des outils de contrôle dans le domaine des maladies transmissibles et des maladies négligées liées à la pauvreté.

Pr Balram Bhargava (Inde)
Professeur de cardiologie de l’Institut des sciences médicales de toute l’Inde.
Cardiologue spécialisé dans l’innovation biomédicale, la santé publique et l’éducation médicale. Sa contribution dans le développement d’outils innovants, efficaces et bon marché pour la gestion des maladies cardio-vasculaires a eu un impact social important dans les zones défavorisées.

Dr. Amadou Alpha Sall (Sénégal)
Chef du Centre collaborateur de l'OMS pour les Arbovirus et les Virus de Fièvres Hémorragiques.
Il a apporté de grandes contributions au développement et à la diffusion d'outils de diagnostic et de contrôle de pointe pour les maladies virales telles que le virus Ebola, le chikungunya, la dengue et d'autres maladies à transmission vectorielle dont l’incidence est potentiellement mondiale.

Retour en haut de la page