Prix international UNESCO-Guinée équatoriale pour la recherche en sciences de la vie

Ce prix récompense les projets et les activités de personnes, d'institutions, d'autres entités ou d'organisations non gouvernementales dans le domaine de la recherche en sciences de la vie ayant contribué à améliorer la qualité de vie des êtres humains.

Les objectifs du prix sont liés à la fonction centrale de programme de l'UNESCO d'encourager la recherche et la mise en place et le développement de réseaux de centres d'excellence en sciences de la vie.

Les lauréates sont évaluées par un jury international qui soumet une recommandation à la Directrice générale de l’UNESCO. Le choix final du ou des lauréats (trois au maximum) appartient à la Directrice générale.

Prix 2014

La Cérémonie de remise du Prix international UNESCO- Guinée équatoriale pour la recherche en sciences de la vie aura lieu au Centre international de conférence de Sipopo, à Malabo (Guinée équatoriale) le 15 septembre 2014.

Lauréats 2014

Pr. Hossein Baharvand (Iran)
Professeur de biologie cellulaire et du développement à l’Institut Royan pour la technologie et la biologie des cellules souches et Chef du Département de biologie du développement à l’Université de la Science et de la culture.

En 2003, il a mis au point les premières cellules souches pluripotentes induites à partir de cellules humaines et de souris en Iran. Sa contribution au développement de la recherche transnationale sur les cellules souches s’est traduite par de nombreuses applications dans le domaine de la médecine régénérative.

André Bationo (Burkina Faso)
Pédologue et Président de l’Action pour le développement intégré.

C’est un spécialiste de la chimie et de la fertilité des sols, de la production agricole, des problématiques environnementales et de la gestion des ressources naturelles. Il a contribué à l’amélioration de l’agriculture en Afrique grâce à ses travaux exceptionnels de recherche fondamentale et transnationale dans la gestion de la fertilité des sols.

L’Institut de médecine tropicale von Humboldt (IMT) de l’Université Cayetano (Pérou)

L’Institut, fondé en 1968, a pour mission de promouvoir l’éducation et la recherche sur les maladies tropicales les plus répandues au Pérou. Il a favorisé une recherche de haut-niveau et contribué au contrôle de pathologies telles que la tuberculose, le paludisme, la leishmaniose, la leptospirose, le HIV-sida et d’autres.

Retour en haut de la page