21.11.2011 - Natural Sciences Sector

Favoriser les initiatives de géoparcs en Afrique et dans le monde arabe

Merzouga, Sud-est du Maroc

Une conférence centrée sur les géoparcs en devenir en Afrique et dans le monde arabe se tient actuellement à El Jadida, au Maroc. Elle permettra de mettre en évidence le rôle des femmes et des jeunes dans la conservation du géo-patrimoine.

Les géoparcs sont des lieux qui comportent un patrimoine géologique d’importance international et une stratégie de développement durable, avec une participation communautaire. Il ne s’agit pas uniquement de géologie : la création d’un géoparc vise à apporter des bénéfices économiques et de développement durable réels à ces habitants, souvent par le biais du tourisme durable entre autres activités économiques et culturelles.

Aujourd’hui, l’UNESCO apporte son soutien ad hoc à des initiatives nationales de géoparcs qui sont coordonnées à travers le Réseau mondial des géoparcs (GGN). Ensemble, l’UNESCO et le GGN développent des modèles de bonnes pratiques et créent des standards de qualité pour les territoires qui intègrent la protection du patrimoine géologique dans une stratégie de développement économique régional durable. Ce jeune réseau de moins de 10 ans compte 89 membres dans 27 pays avec une distribution géographique inégale ; la plupart des géoparcs sont en Europe et en Asie, avec un intérêt croissant en Afrique et dans les pays arabes.  

L’histoire géologique de notre planète, de l’Archéen au Quaternaire, est inscrite dans les roches africaines qui sont exposées dans des paysages géologiques fascinants. Des témoins sédimentologiques, paléontologiques et pétrographiques d'une qualité exceptionnelle qui comporte un fort potentiel pédagogique se trouvent à travers le continent ; ils méritent d'être préservés et présentés aux visiteurs, spécialistes ou non, d’une manière moins académique et accessible au grand public. Il n’y a pourtant aucun géoparc reconnu en Afrique à ce jour, mais il y a un Réseau africain des géoparcs (AGN) qui rassemble les parties intéressées par la création de géoparcs dans la région.

L’AGN a été créé en 2009, au cours d’une réunion de l’Association africaine des femmes en géosciences. Sa première conférence internationale a lieu à El Jadida, au Maroc, du 21 au 28 novembre 2011. Le Réseau arabe des géoparc sera créé à cette occasion. La création de ce nouveau réseau témoigne du succès de l’étroite collaboration de ces réseaux régionaux et global : de l’Association africaine des femmes en géosciences a soutenu la création de l’AGN, et les deux soutiennent maintenant l’initiative du monde arabe.

Ces réseaux visent à identifier et promouvoir les sites géologiques exceptionnels de leur région et sensibiliser différents publics à la nécessité de leur protection et de leur valorisation en vue d’un développement durable. Ces objectifs sont au cœur du programme de la première conférence internationale, dont le thème est « Géoparcs en devenir en Afrique et dans le monde arabe ». Cette conférence rassemble les parties prenantes de ka géoconservation, le géotourisme et le développement afin de débattre de questions telles que le rôle des femmes et des jeunes dans la conservation du géopatrimoine,  les moyens et les approches de développement des Géoparcs et du géotourisme, stimuler les contributions des différents acteurs économiques, scientifiques et du développement des géoparcs et du géotourisme, etc.  

Liens utiles:
Première conférence internationale sur les Géoparcs africains et arabes : « Géoparcs en devenir en Afrique et dans le monde arabe »
Qu’est-ce qu’un géoparc ?  
Réseau africain des géoparcs (AGN)




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page