Formulation de politiques scientifiques

L’UNESCO aide ses Etats membres à formuler leurs politiques, stratégies et plans pour la science et la technologie et les aide à revoir leurs systèmes scientifiques et technologiques en mettant en lumière les options politiques pour la gouvernance des systèmes scientifiques et technologiques dans un nouveau contexte tout en soutenant la formulation et/ou la révision de politiques participatives afin d’améliorer la gestion des efforts en science et technologie au niveau national. Pour ce faire, des directives et des méthodologies, de l’assistance et des conseils techniques sont fournis, concernant la formulation, la mise en œuvre, le suivi et la révision de politiques et de plans relatifs aux activités nationales en science et technologie.

À la demande des gouvernements du Nigeria et de la République du Congo depuis 2004, et de la République-Unie de Tanzanie depuis 2008, l'UNESCO a aidé ces pays à réformer leurs systèmes de politiques scientifiques. La Tanzanie est l'un des huit pays pilotes pour l'initiative «Une ONU» lancée en 2007 dans l’optique d’une réforme plus large visant à améliorer la coordination entre les agences des Nations Unies.

Dans le cadre de la contribution de l'UNESCO pour la mise en œuvre du Plan d'action consolidé pour la science et la technologie en Afrique, adopté en 2005, la Conférence générale a approuvé le lancement, en Octobre 2007,  d'une initiative pour des politiques de la science, de la technologie et de l’innovation. L'objectif est de développer des politiques nationales en science, technologie et innovation pour tous les pays africains qui n’en disposent pas encore. L'un des axes de cette initiative est de renforcer les capacités dans l'élaboration des politiques scientifiques basées sur l’examen des politiques en STI dans ces pays.

Depuis 2002, l'UNESCO a également aidé les pays d'Europe du Sud à reconstruire leurs systèmes scientifiques.

Au cours des cinq dernières années, l'UNESCO a aussi aidé des pays dans d'autres régions du monde afin qu’ils réforment leurs systèmes scientifiques. Ces pays sont l'Azerbaïdjan, l'Irak, le Liban et la Mongolie. L'UNESCO est également l'un des partenaires apportant un soutien institutionnel dans l'élaboration d'une stratégie pour un Plan d'action arabe pour la science et de la technologie.

Pendant le processus de réformes nationales, un certain nombre de rapports et d'études sont publiés. (Lire les études par pays)

Retour en haut de la page