Initiative de l’UNESCO sur la biodiversité

Contexte

© Destination Läckö Kinnekulle
Ail sauvage - L’archipel du lac Vänern, en Suède

L’érosion ou la dégradation de la biodiversité, se produisent aujourd'hui à un rythme sans précédent, aux niveaux local et global. Cette perte rapide de la biodiversité est une menace pour notre environnement, économies, cultures et sociétés et change notre conception de nous-mêmes et de notre place dans le monde. L'impact humain sur la biodiversité, les écosystèmes et le climat continue à croître  alors que la complexité et la gamme des services découlant de la biodiversité sont souvent inconnues et sous-évaluées.

Par conséquent, l’Assemblée générale des Nations Unies proclame la Décennie des Nations Unies pour la biodiversité pour la période 2011-2020 et adopte le Plan stratégique sur la biodiversité (2011-2020) adopté à la dixième conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique (COP10), en octobre 2010 à Nagoya, au Japon et qui sera appliqué par le système des Nations Unies en son ensemble.

Tout au long de la Décennie, s'appuyant sur les résultats de l'Année Internationale de la Biodiversité, 2010, l'UNESCO contribuera de manière efficace à la mise en œuvre du Plan stratégique pour la biodiversité ainsi que de sensibiliser les États membres à l’importance de la biodiversité et les services écosystémiques.

Dans ce contexte, l’Initiative de l’UNESCO sur la biodiversité a été développé afin de cristalliser l’action que nous menons dans les domaines de l’éducation, de la science et de la culture aux fins de la préservation de la biodiversité ce qui permettra à l’UNESCO de coopérer à tout les niveau par le biais de l’initiative « une ONU »-pour aider les gouvernements à considérer leurs engagements en matière de biodiversité et pour renforcer l’interface science-politique dans le domaine de la biodiversité à travers la contribution de l’UNESCO à la Plate-forme Intergouvernementale scientifique et politique sur la Biodiversité et les Services Ecosystémiques (IPBES).

L’UNESCO à l’intention de contribuer de manière très significative au succès de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable – Rio+20 – et notamment à la mise en œuvre effective des concepts d’économie verte et de sociétés vertes, dans lesquelles la qualité de la biodiversité et des services écosystémiques occuperont une place centrale.

Retour en haut de la page