Prévention des catastrophes naturelles et atténuation de leurs effets

Local consultation of Indonesian authorities concerning disaster preparedness and mitigation in Padang, Indonesia, 2010.

©UNESCO/J. Torres – Réunion avec les autorités indonésiennes pour la préparation aux catastrophes et l'atténuation de leurs effets, Padang (Indonésie) 2010.

Les catastrophes naturelles sont de plus en plus fréquentes. L’UNESCO a fait de la prévention des catastrophes et de l’atténuation de leurs effets deux objectifs clés de sa stratégie. Au croisement de l’éducation, des sciences exactes et naturelles, des sciences sociales et humaines, de la culture et de la communication, l’UNESCO  joue un rôle majeur dans l’élaboration d’une politique mondiale en matière de prévention des risques de catastrophes.

L’Organisation a opéré un changement de cap et met désormais l’accent non plus sur la réaction aux catastrophes mais sur la prévention de ces dernières. Dans le cadre de son mandat, l’UNESCO aide les pays à prendre les mesures nécessaires pour réduire leur vulnérabilité et faire face aux catastrophes. Il  leur fournit également des conseils pratiques et scientifiques en matière de prévention et met à leur disposition un forum pour qu’ils puissent  travailler ensemble et trouver des solutions dans le domaine de la prévention.

L’UNESCO a établi de nombreux programmes qui portent, de près ou de loin, sur l’étude des catastrophes naturelles (tremblements de terre, éruptions volcaniques, glissements de terrain, inondations, sécheresse, tsunamis, etc.) et sur l’atténuation de leurs effets. Ces programmes contribuent à la compréhension des mécanismes impliqués dans les risques naturels et à l’analyse des facteurs qui déclenchent les catastrophes naturelles.

L’Organisation est particulièrement impliquée dans le Cadre d'action de Hyogo pour 2005-2015, adopté durant la Conférence mondiale des Nations Unies sur la prévention des catastrophes naturelles qui s’est tenue à Kobe au Japon en 2005. Il a pour but d’assurer la sécurité en matière de catastrophes.

Les objectifs de l’UNESCO concernant le domaine de la prévention des catastrophes naturelles sont les suivants :

  • améliorer la compréhension de la répartition géographique et la répartition dans le temps des risques naturels et de leur intensité ;
  • mettre en place des systèmes d’alerte rapide fiables ;
  • élaborer des plans d’occupation rationnelle des sols ;
  • garantir l’adoption de modèles de construction adaptés ;
  • protéger les locaux éducatifs et monuments culturels ;
  • renforcer la protection de l’environnement pour prévenir les catastrophes naturelles ;
  • améliorer la préparation et sensibiliser le public par l’éducation et l’information ;
  • promouvoir les activités d’investigation, de relèvement et de réhabilitation après les catastrophes ;
  • promouvoir les études sur la prise de conscience des risques par le public.

La prévention des risques naturels est à la croisée de différents domaines. Aussi, plusieurs Programmes du Secteur des sciences exactes et naturelles répondent, par différentes actions, aux enjeux qu’elle représente. On distingue notamment, les sciences de l’eau, sciences écologiques et sciences de la terre, sciences fondamentales et sciences de l’ingénieur et les politiques scientifiques. La Commission océanographique intergouvernementale et les bureaux hors Siège de l’UNESCO œuvrent également dans ce domaine.

La Section de la prévention des catastrophes naturelles présente au Siège administre et remplit les fonctions suivantes :

  • promouvoir et renforcer les réseaux et partenaires régionaux et internationaux pour évaluer et atténuer les risques de tremblements de terre, glissements de terrains, d’éruptions volcaniques, etc ;
  • poursuivre son plaidoyer et sa politique de soutien en faveur de la prévention des risques naturels et de l’intégration de la réduction des risques dans les programmes éducatifs et de sensibilisation du public.
Retour en haut de la page