Vers une meilleure compréhension et sensibilisation

©UNESCO/Fernando Brugman – Les ruines de la Cour suprême de Port-au-Prince après le séisme qui a touché Haiti le 10/01/2010

La Stratégie internationale de prévention des catastrophes des Nations Unies (SIPC) définit la sensibilisation du public comme le processus d’information de la population en général destiné à améliorer la prise de conscience des risques et à expliquer comment agir pour réduire cette exposition aux risques. Pour les responsables publics, à l’heure d’assumer leurs responsabilités, ce processus d’information représente un aspect essentiel dans la protection des populations et les biens en cas de catastrophe.

 

Partout dans le monde, des connaissances et des pratiques ont été développées pour éviter ou atténuer les impacts des catastrophes naturelles mais ces informations sont souvent peu documentées et mal comprises. L’UNESCO s’est engagé à intégrer ces connaissances et ce savoir-faire dans la planification pour la prévention des catastrophes naturelles. Afin d’atténuer les dangers découlant des risques naturels, les populations concernées doivent être informées sur ces risques et sur les mesures de protection mises à leur disposition. Elles doivent également améliorer leurs   connaissances en matière de prévention et leurs capacités de résilience.

De par son implication dans le domaine de l’éducation, de l’éducation, des sciences exactes et naturelles, des sciences sociales, de la culture et de la communication, l’UNESCO a un rôle essentiel à jouer dans l’élaboration d’une culture mondiale pour la préparation aux catastrophes et leur atténuation de leurs effets. L’Organisation est étroitement associée au changement de cap fondamental dans l’approche des catastrophes qui est passé de la réaction post-catastrophe à l’action pré-catastrophe. En juin 2006 au Siège de l’UNESCO, l’Organisation a eu le privilège de lancer, avec le SIPC, une campagne mondiale sur l’éducation intitulée « La prévention des risques commence à l’école ». Cette campagne vise à promouvoir la prévention des catastrophes naturelles dans les cursus scolaires et à améliorer la sécurité des écoles en encourageant l’application de normes strictes dans leur construction. Cette initiative répond pleinement aux priorités de l’UNESCO en contribuant à la lutte contre les catastrophes par la connaissance, l’éducation, l’information et la sensibilisation du public.

Par le biais de la Plateforme thématique sur la connaissance et l’éducation (TPKE) de la SIPC, l’UNESCO poursuit ses efforts pour que la sécurité des écoles et l’intégration de la prévention des risques dans les cursus scolaires soient prises en compte dans le programme des gouvernements des pays exposés aux catastrophes.

L’UNESCO encourage les stratégies conjointes et de multi-partenariat visant à favoriser la connaissance et l’éducation en matière de prévention des catastrophes. Elles s’intègrent à la Décennie des Nations Unies pour l’éducation au service du développement durable (DEDD) de 2004 à 2015, notamment en ce qui concerne le renforcement des composantes pour la réduction des risques liés aux catastrophes dans le cadre de la stratégie de l’UNESCO pour la seconde moitié de la décennie ESD (Programme environnement et développement durable).

Retour en haut de la page