La troisième session de l'IPRED (Atelier UNESCO-IPRED sur les études et activités liées aux catastrophes post-tremblement de terre et à la formation de formateurs sur le « mieux reconstruire »)

Dates: 6-8 Juillet 2010
Lieu: Salle de bal, Hôtel Beach Pangeran, Padang, Indonésie

L'Atelier UNESCO-IPRED sur «Les enquêtes et les actions post-sismiques» et «La formation de formateurs sur le "mieux reconstruire"» a eu lieu du 6 au 8 Juillet 2010, organisé par l'Institut de recherche pour les établissements humains (RIHS), le Ministère des Travaux publics en coopération avec le gouvernement de la Province de l'Ouest de Sumatra, et soutenu par l'UNESCO et l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA).

L'atelier a invité des conférenciers scientifiques indonésiens, y compris des sismologues, des ingénieurs du génie parasismique et des professionnels du bâtiment, ainsi que des conférenciers provenant de huit autres pays à risque sismique (Australie, Chili, Japon, Kazakhstan, Mexique, Pérou, Roumanie et Turquie). Les représentants de l'UNESCO et de la JICA ont également présenté des exposés sur leurs programmes pour la réduction des catastrophes affectant les bâtiments.

L'atelier a pour but, notamment, de discuter des décisions à prendre pour la reconstruction post-catastrophe. Il a donné une impulsion nouvelle et mieux coordonnée envers les initiatives destinées à la préparation du public et à la réhabilitation des bâtiments existants. Il a examiné le rôle des autorités nationales et locales avant, pendant et après les catastrophes et a examiné la nécessité d’éduquer, former et préparer davantage de personnes. Il a également été discuté de l'importance de l'échange des connaissances entre les sismologues et les ingénieurs du génie parasismique.

L'atelier a partagé les enseignements tirés des précédents tremblements de terre majeurs tels que le récent tremblement de terre au Chili et les projets de reconstruction de la région de Padang comme le projet actuel JICA. Les participants ont examiné comment améliorer à la fois, la résistance structurelle des bâtiments existants et celle des nouveaux bâtiments, les bâtiments construits artisanalement ou construits par des architectes et des ingénieurs et comment mener la rénovation des bâtiments endommagés.

La 3ème session de l'IPRED a eu lieu pendant et après l'atelier UNESCO-IPRED.

Dr Hurukawa de l'Institut International de génie parasismique et de sismologie (IISEE) a fait un exposé sur l'évaluation des plans d'action IPRED, se référant à l'ensemble des 15 plans. Les participants ont confirmé que les plans d'action ont été régulièrement effectués par l’IISEE et autres membres de l'IPRED, et ont souhaité que les plans d'action se poursuivent. Les participants ont assuré de leur participation aux activités de l'IPRED telles que l'examen par les pairs des lignes directrices de l’Association internationale du génie parasismique (IAEE) ou la participation à des campagnes de la Stratégie internationale de prévention des catastrophes (SIPC), etc. Au cours de cette session, les participants ont longuement débattu sur le système d'enquête post-catastrophes sur le terrain.

La session a rédigé, en coopération avec l’IISEE, le projet final de la lettre d'intention (LOI) entre les RIHS et l'UNESCO relatif à la coopération destinée à réduire les risques de catastrophes post-tremblement de terre et favoriser les enquêtes de terrain post-tremblement de terre. Cette LOI a été signée au cours de la cérémonie de clôture de l'atelier. C’est un grand pas vers l'envoi d'équipes pour les enquêtes post-séismes sur le terrain. Ces équipes seraient principalement composées d'ex-participants aux cours internationaux de formation de l’IISEE. La plupart des membres IPRED ont manifesté leur volonté de signer une lettre d'intention similaire (ou Memorandum of Understanding) avec l'UNESCO et l'IISEE dans un proche avenir.

> Retour à l'accueil IPRED

Retour en haut de la page