Risques hydro-météorologiques

© NOPD/I. Magana. La nouvelle Orléans innondée suite à l'ouragan Katrina, septembre 2005

L’UNESCO présente de nombreux programmes et activités consacrés à l’étude des risques naturels d’origine hydrométéorologiques et la diminution de leurs effets. Ces risques, qui résultent de processus ou phénomènes naturels de nature atmosphérique, hydrologique ou océanographique, sont entre autres, les inondations, les cyclones tropicaux, la sécheresse et la désertification. Ces risques sont susceptibles d’augmenter en raison du changement climatique mondial.

Les inondations touchent tous les pays et causent plus de blessés et de décès que toute autre catastrophe naturelle. Elles provoquent également de lourds dégâts matériels et des pollutions telles que la perturbation de l’épuration de l’eau et des systèmes d’évacuation des eaux usées et le débordement des sites de stockage de déchets toxiques. Chaque année, les inondations touchent quelques centaines de millions de personnes, affectent leurs moyens de subsistance et sont également responsables de la mort de milliers de personnes à travers le monde.

Les ouragans, les cyclones et les typhons se forment au-dessus des eaux tropicales. Chaque année dans le monde, les évènements liés aux tempêtes causent, en moyenne, des pertes matérielles de 2,3 milliards de dollars et la mort d’environ 30 000 personnes.

Les sécheresses, évènements lents à apparaître, sont responsables d’importants dommages agroécologiques et perturbent sérieusement la vie socio-économique. Les sécheresses sont épisodiques, frappant chaque année des régions dans tous les pays du monde et plus fréquemment l’Afrique. Durant ces deux dernières décennies, des millions d’Africains sont morts à cause de la sécheresse et de ses conséquences et des millions ont été forcés d’abandonner leurs terres.

 

Retour en haut de la page