Glissements de terrain

View of a ruined village a in the province of Dhamar, in December 1982

©UNESCO/B. ROUHBAN
View of a ruined village a in the province of Dhamar, in December 1982

Les glissements de terrain, comme les inondations, touchent tous les pays. Ils sont déclenchés par des évènements météorologiques ou sismiques et entraînent le mouvement massif de roche et de terre sur les pentes instables. Outre les blessures et les décès qu’ils causent, ils peuvent perturber le réseau des communications et endommager les canalisations d’eau et d’égouts, les oléoducs et les gazoducs.

L’UNESCO a mené plusieurs études portant sur les causes et la prévention des glissements de terrain, et a notamment publié un ensemble de recommandations sur le zonage des risques de glissements de terrain. Les projets dans ce domaine sont le fruit d’un réseau transnational d’étude et de réduction des glissements de terrain.

L’UNESCO a une responsabilité particulière dans ce domaine en collaboration avec le Consortium international sur les glissements de terrain (ICL) qu’il a contribué à créer. Basé à Kyoto, l’ICL est une organisation internationale non gouvernementale, à but non lucratif. Elle vise à promouvoir la recherche et le renforcement des capacités en intégrant les sciences et la technologie sur les glissements de terrain dans les contextes sociaux et culturels appropriés. Cette organisation coordonne également l’expertise internationale en évaluant les risques de glissements de terrain tout en menant des études pour leur réduction. À l’échelle mondiale, elle fait également la promotion d’un programme pluridisciplinaire dans ce domaine.

Un mémorandum d’accord a été signé entre l’UNESCO et l’ICL en août 2006. Cette coopération vise à promouvoir la recherche mondiale et le renforcement des capacités sur les questions de réduction des risques de glissements de terrain. Elle tend également à mettre en œuvre le Plan d’action de Tokyo de 2006 sur les glissements de terrain. Le programme de ce dernier renforce la collaboration internationale par l’élaboration d’un cadre de coopération et d’identification des domaines prioritaires visant à réduire les risques de glissement de terrain à travers le monde.

L’UNESCO a participé à l’organisation du premier Forum mondial sur les glissements de terrain à Tokyo en 2008. Il vise à renforcer la préparation aux risques de glissements de terrains dans le monde entier. Le second Forum est programmé pour septembre 2011 à Rome (Italie).

L’UNESCO accueille chaque année les rencontres du Conseil des représentants de l’ICL qui reviennent notamment sur les progrès réalisés par l’ICL et proposent un agenda pour l’année suivante. La prochaine session du Conseil aura lieu du 16 au 19 novembre 2010 au Siège de l’UNESCO à Paris (France).

Pour plus d’informations, contactez Mr Badaoui Rouhban ou Mme Kristine Tovmasyan, Section prévention des catastrophes naturelles.

Retour en haut de la page