Forum d’adaptation axé sur la science

Les connaissances scientifiques actuelles sur les changements climatiques à venir sont centrées sur le suivi mondial, l’analyse et des projections qui cherchent à identifier les implications du facteur humain sur le climat, avec leurs conséquences respectives selon plusieurs scénarios d’atténuation. De nombreuses nations font part de leurs inquiétudes grandissantes vis-à-vis du manque d’informations scientifiques propres à renforcer l’adaptation au changement climatique. La communauté scientifique améliore ses projections en conséquence, en donnant une plus grande importance aux données climatiques locales et régionales qui permettront aux gestionnaires et aux organisations communautaires de faire face aux besoins des utilisateurs très divers, venant de secteurs touchés par la variabilité et le changement climatique.

Le Forum d’adaptation au changement climatique de l’UNESCO contribuera à améliorer l’adaptation et la résistance aux risques liés à la variabilité et au changement climatique entre autres. Il aura pour objectif de diffuser les projections climatiques à long terme et leurs incidences potentielles auprès des parties prenantes qu’elles soient publiques ou privées (les décideurs nationaux ; les communautés vulnérables et les femmes ; les médias locaux ; les réseaux sociaux, culturels et scientifiques ; et les organisations scientifiques locales, régionales et internationales) spécialisées dans l’agriculture, la pêche, l’aquaculture, la sylviculture, les sources d’énergie alternatives et l’eau douce, mais aussi l’océanographie, les sciences de l’environnement et les services côtiers. Le forum renforcera également les capacités pour la mise en œuvre de stratégies d’action appropriées.

Les objectifs prioritaires du Forum sont les suivants :

  • Une meilleure résilience dela société et la mise en place de services adaptés au changement climatique grâce à un dialogue régulier entre prestataires et utilisateurs.
  • Une base de données interdisciplinaire sur le changement climatique constamment renseignée grâce aux études locales et régionales. En 2008, le Conseil des chefs de secrétariat des organismes des Nations Unies pour la coordination a décidé de l’intégrer aux capacités de l’UNESCO pour en faire le socle de l’unité d’action pour l’étude, l’évaluation, le suivi et l’alerte précoce pour la prévention des risques naturels. Cette base est intersectorielle : sciences naturelles et sociales, culture, éducation et communication.
  • Une meilleure adaptation des États membres grâce à des politiques de gestion des risques climatiques qui prennent en compte les études scientifiques, les connaissances locales et indigènes ainsi que les systèmes écologiques et socio-culturels.

Contexte
En 2008, l’UNESCO, en collaboration avec l’Organisation météorologique mondiale (OMM), a été chargé d’établir une base de données pour l’étude, l’évaluation, le suivi et l’alerte précoce des risques climatiques. Cette initiative s’inscrit dans la lignée des actions de l’UNESCO en tant que chef de file désigné par lesNations Unies pour le développement de la science du climat.

 

Retour en haut de la page