22.02.2011 - UNESCOPRESS

Atelier organisé par l’UNESCO au Pakistan sur la gestion des inondations et de la sècheresse

© UN Photo / Evan Schneider - Un hélicoptère de l'ONU survole les eaux en crue pendant la mousson dans la province du Pendjab, près de Multan (Pakistan)

En Juillet dernier, au Pakistan, des inondations catastrophiques ont mis en évidence les besoins du pays et la nécessité de mieux comprendre, prévoir et gérer de telles catastrophes. Afin d’aider le Pakistan à renforcer ses capacités pour faire face à de tels événements, l'UNESCO a organisé un atelier à l'Université nationale des sciences et technologie (NUST) à Islamabad du 24 au 26 Janvier.

           L'atelier s’est concentré sur l'éducation spécialisée et la formation dans la gestion des phénomènes hydrologiques extrêmes – inondations ou sécheresses liées aux aléas géologiques. Cet atelier a réuni des experts en hydrologie de l'UNESCO * ainsi que des représentants des principaux établissements d'enseignement au Pakistan. Dr Gretchen Kalonji, Sous-Directrice générale du secteur des sciences exactes et naturelles à l'UNESCO a prononcé le discours d'ouverture et a pris part à des séances d'atelier.

            Objectifs de l’atelier :

  • Identifier les meilleures pratiques en termes d’éducation à l'eau.
  • Examiner comment ces pratiques peuvent être utilisées pour réactualiser et renforcer le système éducatif au Pakistan et en Asie du Sud dans ce domaine.

            Parmi les thèmes explorés figurent :

  • La formation des décideurs et des gestionnaires pour la gestion des événements hydrologiques extrêmes et des géo-risques
  • L'évaluation des capacités dans les établissements d'enseignement relatif à l'eau
  • La formation des spécialistes pour la prévision des crues
  • La formation des techniciens et de gestionnaires des départements de l'eau
  • La mise à jour des programmes afin d’assurer l'éducation en gestion des géo-risques dans les écoles et les communautés.

 

  L'atelier fait partie d'une stratégie globale mise en place par l'UNESCO en partenariat avec le Pakistan pour aider les pays à élaborer et gérer leurs réactions aux inondations et aux sécheresses, et mesurer les impacts potentiels sur les ressources en eau qui peuvent affecter entre autre la population, l'utilisation des terres, le changement climatique.

 

  Le plan couvre quatre domaines clés :

  • La prévision et la gestion des risques d'inondation
  • La cartographie et l'évaluation des risques géologiques tels que les glissements de terrain et la fonte des glaciers
  • La cartographie, le développement et la protection des ressources en eau souterraines pour une utilisation rationnelle dans les situations d'urgence
  • L'éducation, y compris la sensibilisation des populations et la formation technique menées par les communautés et les décideurs

 

  L'UNESCO aide les États membres sur les questions de l'eau par le biais de son Programme hydrologique international, consacré à la recherche liée à l'eau, la gestion des ressources hydriques, l'éducation et le renforcement des capacités.

                                                  ******

 

Y compris le Centre international sur les risques liés à l'eau et leur gestion (ICHARM, Japon), le Centre régional de gestion des eaux urbaines (RC-UWM, Iran) et l’Institut UNESCO-IHE pour l'éducation relative à l'eau (IHE, Pays-Bas)    

Réponse de l'UNESCO à la suite des inondations au Pakistan

Programme hydrologique international

Interview vidéo de Bisher Imam (PHI) (en anglais)




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page