» La rentrée scolaire et la construction d’une Libye Nouvelle
16.09.2011 -

La rentrée scolaire et la construction d’une Libye Nouvelle

© UNESCO/Ania Freindorf - Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO

Message de Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO:

Le samedi 17 septembre, les écoles de Libye rouvrent leurs portes. Cette journée de rentrée des classes est à mes yeux le véritable point de départ de la reconstruction de la société Libyenne.

La Libye fait face à d’immenses défis. Elle ne pourra les relever qu’en laissant s’exprimer et se développer toutes les capacités humaines de sa population. Toute une société doit aujourd’hui travailler à se rassembler autour des droits de l’homme, de la liberté et de l’égalité. La qualité du nouveau système éducatif libyen sera déterminante pour y parvenir.

Le conflit laisse derrière lui un système éducatif affaibli, des écoles détruites, des bâtiments d’universités calcinés. Ces défis immédiats viennent s’ajouter à tous les problèmes qui affaiblissent l’éducation en Libye depuis longtemps, même si des éléments de progrès avaient été entamés.

Il est essentiel d’ouvrir les écoles pour nourrir espoir et soutenir l’élan de la réconciliation nationale. Mais il faut aussi aider et soutenir tous ceux qui se tiennent derrière les portes des écoles, former les professeurs, penser les programmes, développer les apprentissages pour tous les jeunes. Il faut saisir ce tournant historique pour appuyer les autorités libyennes dans la formulation d’une vision nouvelle pour tout le système éducatif, dans tout le pays.

L’UNESCO se tient prête à travailler avec les autorités, pour répondre à leurs besoins et les appuyer dans leurs efforts.

Nous devons agir sur plusieurs fronts. Il faut répondre aux besoins immédiats pour remettre les écoles sur pied. Nous devons renforcer les capacités de planification et de gestion du secteur de l’éducation dans son ensemble. Il faut mettre en place une nouvelle stratégie pour la formation des enseignants et des professeurs, accompagnée par de nouvelles structures pour l’enseignement et la formation techniques et professionnels – tout ceci, pour améliorer la qualité de l’éducation et son importance pour l’économie et pour l’emploi. Il faut développer une nouvelle approche à la citoyenneté dans les écoles et assurer l’égalité de l’accès à l’éducation dans toutes les régions du pays, pour toutes les filles ainsi que pour tous les garçons. Cette stratégie peut être déployée en coopération avec l’ensemble des pays de la région, qui connaissent ensemble des transformations historiques, et peuvent se renforcer mutuellement.

L’éducation a été en première ligne du conflit; elle doit être maintenant au cœur de la paix, de la construction d’un nouvel Etat démocratique et pluraliste. L’UNESCO fera tout pour accompagner la Libye dans sa volonté de se reconstruire.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page