10.09.2010 -

Forum UNESCO sur Haïti

Centre National d'Art - © UNESCO/Fernando Brugman

Reconstituer le tissu social, culturel et intellectuel d’Haïti

24 mars 2010, Siège de l’UNESCO

Le 12 janvier 2010, Haïti, encore convalescente, a été secouée violemment. Le séisme a dévasté un pays qui se remettait encore des ravages des cyclones de 2008 et sa force tectonique immense n'est rien face à l'ampleur des souffrances physiques et émotionnelles du peuple haïtien.

 

Les chiffres sont accablants. Ils défient l’imagination : les victimes se comptent par centaines de milliers – tués, estropiés, sans-abri ou traumatisés ; les destructions – immeubles, bâtiments administratifs, archives, bibliothèques ou magasins – se comptent également par centaines de milliers. La tragédie qu’esquissent ces chiffres n’a pas de nom. Un pays entier a été ébranlé jusque dans ses fondations.

Parce que c’est le tissu social, culturel et intellectuel d’Haïti qui s’est déchiré le long de la faille sismique, l’assistance internationale ne peut se cantonner aux besoins physiques des populations – santé, eau, nourriture et sécurité – ou aux infrastructures matérielles.

 

Les Haïtiens ne peuvent espérer s’approprier la rénovation et le développement de leur pays si aucune attention n’est portée à ses infrastructures « immatérielles », où l’éducation, les sciences, la culture, la communication et l’information, axes du mandat de l’UNESCO, sont l’élémentaire. Il faut des briques et du mortier, mais aussi des réseaux de savoir et des capacités institutionnelles, qui reposent sur le capital social, culturel et intellectuel.

 

Voulues par les Haïtiens, tant comme peuple que comme gouvernement, les solutions que la communauté internationale peut et doit apporter doivent avoir pour centre l’autonomie et la résilience des Haïtiens. Tout doit, à terme, converger vers une refondation du tissu social, culturel et intellectuel d’Haïti.

 

Partenaire catalyseur des énergies haïtiennes, l’UNESCO organisera le 24 mars à Paris une rencontre qui rassemblera des leaders, des intellectuels, des artistes et des spécialistes de sciences sociales issus de la communauté haïtienne au sens large, qui comprend une diaspora forte et dynamique, aux côtés d’experts internationaux et d’amis d’Haïti autour du thème « Refonder le tissus social, culturel et intellectuel d’Haïti ». Les résultats et les recommandations issues de ce Forum seront intégrés aux contributions de l’UNESCO à la Conférence internationale des donateurs sur Haïti qui se tiendra le 31 mars au Siège des Nations unies à New York.

 

Ouvert au public, ce Forum se tiendra au Siège de l'UNESCO, en salle II, de 9h30 à 18h au cours duquel les invités dialogueront autour des thèmes suivants :

• Après le tremblement de terre : mobiliser le savoir et les compétences sociales pour revivifier Haïti (9h30-13h)

• Poursuivre une histoire unique : la force du patrimoine, de l'identité et de la créativité culturels d'Haïti (14h30-16h)

• Reconstituer le système éducatif : condition critique d'un renouveau haïtien et source de force intellectuelle (16h30-18h30)

Cette journée de réflexion sera clôturée par une Pièce de Frankétienne, Melovivi ou le Piège, avec Frankétienne et Garnel Innocent à 20h en salle I.

Renseignements : 01 45 68 16 24. c.descombris@unesco.org

 




<- retour vers Situations de Post-Conflit et de Post-Catastrophe
Retour en haut de la page