25.06.2014 -

Irina Bokova encourage les jeunes soudanais déplacés à poursuivre leurs études

© UNESCO/L. Haxthausen - UNESCO Director-General visits South Sudan with UN Secretary General’s Special Representative for Children and Armed Conflict, and UNESCO Special Envoy, Forest Whitaker, Founder and CEO of the Whitaker Peace and Development Initiative.

« L’éducation vous dispense les connaissances et les compétences nécessaires pour libérer votre potentiel de véritables agents du changement dans votre pays » a déclaré la Directrice générale lors d’une visite au Site de protection des civils de Djouba, qui héberge des milliers de Soudanais du Sud déplacés à l’intérieur du pays.

« Apporter la paix au Soudan du Sud est une responsabilité partagée, et l’éducation est entre vos mains un puissant outil pour construire votre propre avenir et celui de votre pays » a-t-elle ajouté.

Accompagné de Mme Leila Zerrougui, Représentante spéciale du Secrétaire général pour le sort des enfants en temps de conflit armé et de Forest Whitaker, Envoyé spécial de l’UNESCO pour la paix et la réconciliation, Irina Bokova s’est rendue sur le Site de protection des civils de Djouba où des locaux scolaires permettent aux enfants et aux jeunes de poursuivre leurs études dans un environnement sûr.

Cette visite commune a été l’occasion de souligner l’importance de l’éducation comme l’un des fondements essentiels de la paix. Les trois visiteurs ont constaté comment le matériel mis au point par l’UNESCO pour enseigner les compétences de la vie courante aide les enseignants à faire face à la détresse psychosociale dont souffrent les enfants et les jeunes.

La visite a également été l’occasion pour eux de s’entretenir avec des jeunes afin d’écouter quelles sont leurs aspirations et les efforts concrets qu’ils déploient en tant que jeunes défenseurs de la paix dans leur communauté. « Nous sommes ici pour vous soutenir, vous autonomiser, vous aider à trouver la force de surmonter le conflit, d’entamer le dialogue et de devenir les acteurs d’une paix durable », a déclaré Forest Whitaker.

En partenariat avec l’UNESCO, l’Initiative Forest Whitaker pour la paix et le développement offre des possibilités éducatives et récréatives destinées à autonomiser les jeunes en tant que futurs défenseurs de la paix en se fondant sur l’éducation, la culture et le sport comme vecteurs de paix.

Leila Zerrougui a vigoureusement souligné l’importance de la protection des enfants et des jeunes en tant qu’apprenants et non en tant que soldats, ainsi que l’importance de tenir la violence en dehors de l’école.

« L’éducation défend la dignité. C’est un crayon que les enfants et les jeunes doivent brandir, pas un fusil », a insisté Irina Bokova.




<- retour vers Situations de Post-Conflit et de Post-Catastrophe
Retour en haut de la page