21.09.2012 -

La Directrice générale rencontre le Secrétaire général de l’ONU et le Président de l’Assemblée générale à la veille de la 67e session de l’Assemblée générale des Nations Unies

© UNESCO – La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, aux côtés de M. Vuk Jeremić, Président de la 67e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, New York, septembre 2012.

Pendant sa visite à New York à l’occasion de la 67e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, la Directrice générale a rencontré le Secrétaire général de l’ONU ainsi que M. Babatunde Osotimehin, Directeur exécutif du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA). Les discussions ont porté essentiellement sur le renforcement de la coordination au sein du système des Nations Unies, notamment à travers le Conseil des chefs de secrétariat des organismes des Nations Unies pour la coordination (CCS). Lors de la dernière réunion du CCS, le Secrétaire général de l’ONU avait chargé la Directrice générale de l’UNESCO et le Directeur exécutif de l’UNFPA de mener le réexamen du fonctionnement du CCS.

Après cette entrevue, la Directrice générale a rencontré M. Vuk Jeremić, Président de l’Assemblée générale. Mme Bokova et M. Jeremić se sont longuement entretenus des questions que l’Assemblée générale aura à traiter en 2012 et 2013, ainsi que de la contribution de l’UNESCO, en particulier dans les domaines de la culture et de l’éducation. La Directrice générale a invité le Président à envisager de consacrer l’un des débats thématiques de l’Assemblée générale à la culture comme moteur du développement, en vue de contribuer à l’agenda post-2015.

La Directrice générale a également rencontré Mme Leila Zerrougui, Représentante spéciale du Secrétaire général pour le sort des enfants en temps de conflit armé. Lors de leur entretien, Mme Bokova a félicité Mme Zerrougui pour sa nomination et a réaffirmé la volonté de l’UNESCO de collaborer étroitement avec son cabinet. La discussion a essentiellement porté sur le suivi et la mise en œuvre de la résolution 1998 (2011) du Conseil de sécurité de l’ONU sur la protection des enfants en temps de conflit armé, adoptée peu de temps après la publication du Rapport mondial de suivi sur l'EPT 2011 de l’UNESCO intitulé « La crise cachée : les conflits armés et l’éducation ».

Le même jour, Mme Bokova a prononcé l’allocution principale lors de l’ouverture du 7e sommet annuel Blouin du leadership créatif, organisé au Metropolitan Club à New York.

S’exprimant devant un parterre de hauts responsables représentant le monde des affaires, les arts, les gouvernements et les milieux universitaires, la Directrice générale a évoqué l’importance de la culture dans un monde en pleine évolution rapide.

« La culture est ce qui fait de nous ce que nous sommes ; elle nous donne de la force, est une source inépuisable d’innovation et de créativité, et apporte des réponses à de nombreux défis d’aujourd’hui », a déclaré la Directrice générale. « Nous devons faire bien davantage pour placer la culture au cœur de l’agenda mondial de la viabilité, et c’est ce que l’UNESCO s’efforce de faire, au niveau global et sur le terrain partout dans le monde ».

Le sommet Blouin du leadership créatif rassemble hauts responsables, experts, hommes et femmes d’affaires et artistes du monde entier pour rechercher des solutions aux défis auxquels toutes les sociétés sont aujourd’hui confrontées.




<- retour vers Situations de Post-Conflit et de Post-Catastrophe
Retour en haut de la page