20.06.2014 -

Les communautés du Soudan du Sud participent à la construction de leur Musée national

© UNESCO - Deux filles jurchol avec leurs objets.

L’UNESCO s’est engagé à documenter la richesse de la diversité culturelle de la plus jeune nation du monde. Entre mai et juillet 2014, l’Exposition itinérante sillonne trois des dix états du pays (Équatoria-Oriental, Équatoria-Occidental, et Bahr el Ghazal occidental) pour sa phase pilote, contribuant de ce fait à la création du Musée national du Soudan du Sud.

Le futur Musée national sera un lieu de partage où les habitants du Soudan du Sud pourront raconter leurs histoires, découvrir leur patrimoine commun et trouver un espace de dialogue constructif, à mi-chemin entre des passés pertinents et des futurs désirables. Afin d’atteindre ce but, le musée se doit d’être inclusif – autant dans sa création que dans son fonctionnement.

Pour ce faire, le projet du Musée national a été élaboré selon une approche novatrice de collaboration participative : les communautés locales ont été impliquées dès le début dans la création de l’institution et la mise en place de sa collection. Ceci a pu voir le jour grâce à un musée mobile visitant diverses régions isolées pour encourager le dialogue avec les communautés sur la façon dont elles souhaitent être représentées dans le Musée. En alimentant la collection d’enregistrements vidéo et audio, de récits personnels, de photos, et d’autres objets encore, les communautés concernées font partie intégrantes du projet. A ce jour, les contributions des communautés représentent environ 81 objets, 55 enregistrements et 44 vidéos courtes.

Actuellement en phase pilote, l’« Exposition itinérante » parcourt l’Équatoria-Oriental, l’Équatoria-Occidental, et le Bahr el Ghazal occidental. En raison de la violence accrue et des grands déplacements de population, les états ne sont pas tous accessibles. En se concentrant sur les états stables, le projet contribue à atténuer les effets de l’instabilité politique en sollicitant la participation des habitants dans un processus indirect de consolidation de la paix. Il donne également l’occasion aux communautés de se connaître les unes les autres en les mettant au fait des contributions de chacune à la collection.

Pour beaucoup d’aînés de ces communautés, il s’agit d’une occasion – attendue depuis longtemps – de transmettre leurs savoirs et leurs histoires aux futures générations. La visite de l’Exposition itinérante dans ces villages prend alors souvent la forme de festivités improvisées rassemblant de grandes foules au rythme de la musique et des danses locales, tandis que les enfants se réunissent autour de conteurs. Les communautés du Soudan du Sud témoignent de leur fierté pour leur patrimoine et de leur volonté de le partager avec leurs compatriotes.

Le programme de la culture de l’UNESCO au Soudan du Sud se concentre sur la mise en place d’un secteur public de la culture car la cohésion sociale et la paix durable ne peuvent exister qu’à l’aune du renforcement de l'identité nationale commune. La création d’institutions telles que le Musée national, les Archives nationales, et le Théâtre national démontrent d’autant plus le rôle central que la culture joue dans le redressement d’un pays et la reconstruction post-conflit.

Le projet du Musée national, élaboré en collaboration avec le Ministère de la culture, de la jeunesse et des sports, est généreusement financé par l’Open Society pour l’Afrique de l'Est. Il a également bénéficié d’un soutien supplémentaire du Gouvernement français.

 

Contact :

Ellen Lekka

Spécialiste de programme au secteur de la culture, UNESCO Djouba – Soudan du Sud

e.lekka(at)unesco.org / +211 928 061 247




<- retour vers Situations de Post-Conflit et de Post-Catastrophe
Retour en haut de la page