30.12.2013 - UNESCO Office in Yaoundé

Brazzaville: lancement officiel de la mise en œuvre de la première phase du projet de renforcement des capacités de 3 000 enseignants du primaire et du secondaire

Le Bureau UNESCO de Brazzaville, en partenariat avec le ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et de l’Alphabétisation (MEPSA) de la République du Congo et l’appui de l’Institut International pour le Renforcement des Capacités en Afrique (IIRCA) et du Bureau Régional Multisectoriel de l’UNESCO pour l’Afrique Centrale de Yaoundé, a procédé du 16 au 23 décembre 2013 à l’Institut National de Recherche et d’Action Pédagogiques (INRAP) de Brazzaville au lancement officiel de la mise en œuvre de la première phase du projet de renforcement des capacités de 3.000 enseignants du primaire et du secondaire du Congo financé sur fonds d’urgence.

Le lancement officiel du projet a servi de prétexte à la tenue d’un atelier national de conception et d’élaboration des modules de formation des enseignants du primaire et du secondaire qui constitue l’une des activités majeures du projet. Placés sous la supervision du Directeur du Bureau UNESCO de Brazzaville Mr. Abdourahamane Diallo, les travaux étaient animés par Mrs. Abdoulaye Barry, Spécialiste du Programme Education à l’IIRCA et Bruno Dzounesse Tayim du Bureau Régional Multisectoriel de l’UNESCO pour l’Afrique Centrale à Yaoundé.

L’atelier a regroupé une trentaine de participants représentant les différentes équipes de rédaction de 7 modules de renforcement des capacités mises en place par arrêté ministériel. Il offrait l’occasion aux différentes équipes et aux Experts de l’UNESCO-IICBA de définir un schéma conceptuel commun d’écriture de modules, de partager leurs expériences et d’identifier les éléments structurants communs devant orienter le processus d'élaboration des modules et de mise en œuvre des formations.

Au moment où le Congo Brazzaville s’est engagé dans un processus de formation de 3000 enseignants du primaire et du secondaire, cet atelier a permis un renforcement des capacités pour une meilleure identification et formulation des éléments techniques susceptibles de compléter les modules de formation existants, étape préalable de ce processus. Les enseignements reçus devraient ensuite permettre aux différentes équipes de rédaction, une fois le processus de rédaction engagé, de consolider, finaliser et d’harmoniser les modules élaborés.




<- retour vers Bureau de l'UNESCO à Yaoundé
Retour en haut de la page