07.01.2014 - UNESCO Office in Yaoundé

Un nouveau Directeur au Bureau UNESCO de Yaoundé

Nommé par la Directrice générale le 16 décembre 2013, M. Félix Loïtéohin Ye, de nationalité Burkinabé a pris fonction le 1er janvier 2014, en tant que Directeur du Bureau multisectoriel de l’UNESCO à Yaoundé et Représentant de l’UNESCO pour le Cameroun, l’Angola, le Burundi, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine, Sao Tomé-et Principe et le Tchad.

Né en 1955, M. Ye est titulaire d’un master en administration des affaires publiques et des relations internationales (option management du développement économique), délivré en 1991 par l’Université de Pittsburgh (Etats-Unis d’Amérique). Il détient aussi une maîtrise de sciences sociales appliquées (option sociologie du développement) de l’Université d’Abidjan (Côte d’Ivoire), obtenue en 1984.

M. Ye débute sa carrière en 1984 en qualité de Chef du service de la planification de la main d’œuvre, au sein de la Direction de l’Office national de la promotion de l’emploi (Ministère du Travail, de la Sécurité sociale et de la Fonction publique du Burkina Faso). De 1986 à 1988, il assume, pour le même Ministère, les fonctions de Directeur central des ressources humaines. Après un stage effectué au Bureau régional du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour l’Afrique, au Siège des Nations Unies à New York (mai-août 1990), il occupe plusieurs fonctions successives au Ministère de la Fonction publique et du Développement institutionnel du Burkina Faso. Entre 1992 et 1994, il officie comme Directeur général de la modernisation de l’administration, puis, de septembre 1994 à octobre 1997 il assure les fonctions de Commissaire à la réforme et à la modernisation de l’administration de Directeur national du projet PNUD d’appui à la modernisation de l’administration et de Coordinateur national du Programme de développement des institutions publiques. De fin 1997 à fin 1999, il est Conseiller technique du Ministre de la Fonction publique et du Développement institutionnel.

La période mars 2001-mars 2004 voit M. Ye Chargé de programmes à la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF), basée au Zimbabwe. A ce titre, il a comme responsabilité de mettre en œuvre un ensemble de projets à destination des pays d’Afrique centrale, de la région des Grands Lacs et de la Corne de l’Afrique, en mettant l’accent sur la formation adéquate et l’appui institutionnel à l’endroit des agents publics des pays concernés. En 2004- 2005, pour le compte de Microsoft-Afrique, M. Ye travaille comme Coordonnateur du Programme de partenariats éducatifs avec les pays africains francophones au Sud du Sahara et les îles de l’Océan indien, qui ambitionne de réduire la fracture numérique dans les régions d’Afrique de l’Ouest et centrale.

De septembre 2005 à décembre 2006, au sein du PNUD Burundi, M. Ye est Conseiller technique principal du Programme d’appui à la bonne gouvernance du PNUD, qui recouvre sous cet en-tête plusieurs axes d’action spécifiques : gouvernance économique ; gouvernance locale ; gouvernance démocratique, juridique et judiciaire ; et gouvernance sociale et sécuritaire. De janvier 2009 à juin 2011, il occupe les fonctions de Conseiller technique auprès du Premier Ministre et du Ministre de la Fonction publique du Togo, avec la mission de mettre en œuvre la Stratégie nationale de modernisation du secteur public. Entre juin 2011 et mai 2013, M. Ye est Chef de l’équipe des pratiques de la gouvernance publique au Centre régional du PNUD pour l’Afrique de l’Ouest et centrale. En cette qualité, il a apporté un appui aux bureaux de pays du PNUD - pour ce qui touche aux questions de gouvernances administrative et politique, et au partenariat public-privé - et ses conseils aux institutions sous régionales, ainsi qu’à d’autres instances, dans le domaine du renforcement des capacités techniques et organisationnelles.

 M. Ye occupait depuis mai 2013, les fonctions de Conseiller technique du Ministre de la Fonction publique et de l’Education du Soudan du Sud, et de Chef de l’équipe chargée du renforcement des capacités de l’exécutif et des institutions de l’administration publique dans ce pays.




<- retour vers Bureau de l'UNESCO à Yaoundé
Retour en haut de la page