27.09.2017 - UNESCO Office in Rabat

La nouvelle Autorité tunisienne pour l'accès à l'information est présentée à l'occasion de La journée Internationale de l’Accès Universel à l’Information (IDUAI)

Un pas important dans la mise en œuvre de la loi tunisienne sur le droit à l'information (DAI) et dans l'achèvement de la transition démocratique du pays a été franchi le 25 septembre 2017 à Tunis, avec la présentation publique des neuf membres, récemment élus, de l’Instance Nationale d’Accès à l'Information (INAI), à l'occasion de la célébration nationale de la Journée internationale de l'accès universel à l'information.

L'événement a vu la participation du ministre tunisien des Relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et des droits de l’Homme, SEM. Mehdi Ben Gharbia, ainsi que le Sous-Directeur général pour la communication et l'information de l'UNESCO, M. Frank La Rue. Avec la participation de plus de 150 représentants de la société civile tunisienne et des médias, la célébration a été organisée conjointement par l'UNESCO, le UN OHCHR, l'INAI, le Syndicat tunisien des journalistes (SNJT) et l'ONG Article 19, avec le soutien de la Suisse.

«Le droit à l'information est une condition sine-qua-non pour la démocratie et la liberté d'expression», a déclaré le ministre Ben Gharbia dans le discours d'ouverture. Monsieur le Ministre a parlé de l'importance de changer la mentalité de l'administration publique à tous les niveaux pour promouvoir la responsabilité et la transparence, dans un climat de sérénité. Il a également assuré que la nouvelle instance devrait avoir un budget et des ressources pour remplir son mandat.

"Ce pays devrait être fier de cette réalisation", a déclaré M. La Rue, en félicitant la Tunisie pour cette étape dans son processus de réforme. M. La Rue a également rappelé ses visites précédentes en Tunisie lors du processus de rédaction constitutionnelle et a encouragé à aller de l'avant avec la mise en œuvre du principe du droit à l’information. Le Coordonnateur Résident de l'ONU en Tunisie, M. Diego Zorrilla, s'est félicité pour la création de l'INAI et a rappelé que le Droit à l’information est une composante de la cible 16.10 du SDG 16, visant à assurer l'accès public à l'information et à protéger les libertés fondamentales. La modératrice, la journaliste Mme Chadia Khdhir, a mentionné que la loi tunisienne sur le Droit à l’information a été classée par l'observateur spécialisé indépendant CLD parmi les dix premiers au monde en termes d'adhésion aux normes internationales.

Le président de l'INAI, M. Ahmed Hazgui, a rappelé que le Droit à l’information est consacré dans l'article 32 de la nouvelle Constitution tunisienne postrévolutionnaire et a déclaré que le DAI est «fondamental pour les réalisations de tous les autres droits, y compris économiques et sociaux». Il a aussi souligné l'importance d'une participation active de la société civile et de la communauté des médias pour la mise en œuvre effective de la loi DAI. Ce rôle a également été mentionné par le président du SNJT, qui a affirmé que le syndicat des journalistes est «vigilant mais optimiste» sur la mise en œuvre du DAI en Tunisie. Mme Saloua Ghazouani, directrice du Bureau de l’ONG Article 19 en Tunisie, a rappelé le rôle clé de la société civile dans la formulation de la loi DAI en Tunisie, y compris dans la promotion de l'indépendance de l'autorité nationale DAI.

L'importance pour les citoyens et les acteurs économiques d'être en mesure de «prendre des décisions informées » a été mentionnée par Mme Rita Adam, ambassadrice suisse en Tunisie. Cet événement a coïncidé avec le lancement du projet de l'UNESCO financé par la Suisse intitulé «Soutien à la mise en œuvre de la loi DAI en Tunisie», qui comprend la mise en place d'une plateforme de coordination pour la société civile, un projet pilote de divulgation proactive de l’information ainsi que une assistance technique à l'INAI.

À la fin de la séance d'ouverture, les neuf membres de l'INAI ont été invités sur la scène. Élus par le Parlement, les membres de l'INAI représentent différentes composantes de l'administration publique et de la société: M. Imed Hazgui, juge administratif et président; M. Adnène Lassoued, juge; Mme Mouna Dahhene, statisticienne ; Prof. Mohamed Boubaker Ksontini, spécialiste des TIC; Mme Roukaya Khammassi, avocate; M. Rafik Ben Abdallah, journaliste; M. Khaled Sellami, représentant de l’Instance nationale de protection des données à caractères personnelles ; Mme Hajer Trabelsi, représentante de la société civile; Mme Rim Abidi, archiviste.

La célébration de la Journée internationale du droit d’accès à l'information à Tunis s'est poursuivie avec des sessions techniques sur: les «Données ouvertes et amélioration des services publics - initiatives et réformes» et l’«Accès à l'information, droits fondamentaux et développement durable - Expériences et les témoignages". À la fin de la journée, trois groupes de travail ont rédigé des recommandations qui serviront de base à un mécanisme de coordination et de dialogue entre les acteurs de la société civile ainsi qu'à l'élaboration d'un plan d'action pour le DAI mis en œuvre en Tunisie.




<- retour vers Translate to French
Retour en haut de la page