25.05.2017 - UNESCO Office in Rabat

Quelle ingénierie pour le développement durable de l'Afrique ?

© Copyright UNESCO Rabat

L’Ecole Mohammadia d’Ingénieurs (EMI, Maroc) a abrité, mardi 23 mai 2017, les travaux de la Conférence sur le thème « Quelle ingénierie pour le développement durable de l'Afrique ? ». 

Cette importante rencontre a été rehaussée par la présence effective de Madame Flavia Schlegel, Sous- Directrice générale de l’UNESCO pour les Sciences exactes et naturelles et la participation du Représentant de l’UNESCO au Maghreb, et du Spécialiste de programme, responsable du secteur des sciences. 

A cette occasion, Madame Schlegel a prononcé une allocution par laquelle elle a souligné la pertinence de la thématique qui se trouve être au cœur des centres d’intérêt de l’UNESCO ; l’Afrique étant une priorité stratégique de l’UNESCO et la promotion des sciences de l’ingénieur, un de ses axes principaux d’intervention.

Participants : 

  • Mme Flavia Schlegel : Sous-Directrice générale de l’UNESCO, chargée du Secteur Sciences exactes et naturelles ;
  • Mme Mounia Boucetta, Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale et présidente de l’Association des Ingénieurs de l’Ecole Mohammadia (AIEM) ;
  • M. Moulay Al Arbi Abidi, Directeur de l’Ecole Mohammadia d’Ingénieurs.

[… Toute solution technique aussi performante soit elle, n’est pas applicable si elle ne s’inscrit pas dans son contexte institutionnel, juridique et culturel. L’ingénieur doit s’imprégner des contextes institutionnels de l’Afrique. La coopération Sud-Sud est un outil très pratique …] a dit Madame Schlegel.

Le débat a mentionné qu’il est important que l’ingénieur s’inscrive dans la vision stratégique de développement durable qui est exprimé dans 3 Agendas connectés et complémentaires : 

  • L’agenda 2030 pour le développement durable adoptée en 2015 et ses 17 ODDs et qui se veut inclusif « ne laisse personne pour compte »
  • L’accord de Paris sur le Climat adopté en 2015 à la COP22 et dont l’opérationnalisation a commencé à la COP23 à Marrakech à travers des initiatives comme « l’eau pour l’Afrique », Triple A (Afrique Adaptation Agriculture), initiative Oasis Durable etc.
  • Et enfin, l’agenda 2063, « l’Afrique que nous voulons » qui est un cadre stratégique partagé pour une croissance inclusive et un développement durable et une Stratégie globale pour optimiser l’utilisation des ressources de l’Afrique au profit de tous les Africains.

Intervention de Mme Flavia Schlegel




<- retour vers Translate to French
Retour en haut de la page