14.11.2016 - UNESCO Office in Rabat

Coopération entre l’UNESCO et le Conseil national des droits de l’Homme du Maroc renforcée

Vendredi 11 novembre 2016 au Pavillon UNESCO de la COP 22 à Marrakech s’est tenue la cérémonie de signature de la Convention cadre de partenariat entre l’UNESCO et le Conseil national des droits de l’homme du Maroc, en présence de M. Driss El Yazami, Président du CNDH, de M. Salah Khaled, Directeur du Bureau de l’UNESCO à Rabat, et des personnalités du Siège parisien de l’UNESCO.

Cette Convention vient consacrer une forte commune conviction à savoir qu’aujourd’hui plus que jamais, les défis globaux nous enjoignent à réaffirmer et à prendre effective l’universalité des droits de l’homme et des libertés fondamentales que la Charte des Nations unies reconnaît à tous les peuples, sans distinction de race, de sexe, d’origine, de langue, ou de religion.

La Convention fixe 5 domaines de travail majeurs qui viennent consolider des actions conjointes déjà largement engagées par le Bureau de l’UNESCO de Rabat avec le CNDH :

  1. La promotion de la culture de la citoyenneté et des droits de l’Homme, notamment parmi les jeunes ;
  2. La promotion de l’égalité des sexes, de la non-discrimination, et de l’inclusion sociale ;
  3. Le développement et le renforcement de la recherche et de la réflexion scientifiques sur des questions de droit, d’éthique/de bioéthique et de développement ;
  4. La promotion du développement durable et de la culture de la paix ;
  5. La promotion de la diversité des expressions culturelles et du dialogue interculturel.

Les premières pistes de travail avec le CNDH sont déjà lancées pour la mise en œuvre d’un programme de formations de formateurs en Education à la Citoyenneté et aux Droits de l’Homme (ECDH) à l’Institut national de formation aux droits de l’homme du CNDH à Rabat.

Le contenu de ces formations repose sur le Manuel d’ECDH pour les jeunes au Maroc, véritable outil pédagogique conjointement édité par l’UNESCO et le CNDH en 2015.

Pour plus d’information, contacter Phinith Chanthalangsy.




<- retour vers Translate to French
Retour en haut de la page