Mesurer le développement des médias

UNESCO Rabat

Quelles sont les conditions nécessaires pour profiter pleinement du potentiel démocratique des médias et renforcer leur contribution au développement? Quelles politiques doivent être élaborées à cet égard? Et comment l’aide au développement des médias doit-elle être ciblée?

C’est en tenant compte de ces questions et conformément à son rôle normatif que le Programme International pour le développement de la Communication (PIDC) a mis au point un ensemble détaillé d’indicateurs de développement des médias (IDM), destinés à faciliter l’évaluation du paysage médiatique à l’échelle nationale.

A la suite d’un processus de consultation qui a duré deux ans et dans lequel ont pris part une variété d’experts et d’organisations du monde entier, la série d’indicateurs a été finalisées et adoptée unanimement par le conseil intergouvernemental du PIDC en 2008. Ces indicateurs, qui portent sur tous les aspects du développement des médias, sont actuellement mis en application dans plusieurs pays à travers le monde pour identifier les besoins spécifiques de chaque pays, afin d’orienter la définition des politiques dans le secteur des médias et de mieux cibler les actions entreprises dans le domaine du développement des médias.

Afin de contribuer à la transformation du secteur des médias en Tunisie, l’UNESCO a publié en septembre 2012 une étude sur le développement des médias s’appuyant sur les indicateurs de développement des médias de l’UNESCO. Cette étude formule 50 recommandations portant à la fois sur le système de régulation, la diversité des médias, la place du débat démocratique dans les médias, la formation professionnelle et les infrastructures disponibles. L’étude a été publiée en Français et en Arabe.

Retour en haut de la page