• Patrimoine Culturel Immatériel

Le patrimoine culturel immatériel comprend les pratiques, les expressions, les connaissances et savoir-faire – ainsi que les instruments, objets, artefacts et espaces culturels qui leur sont associés – que les communautés, les groupes et, le cas échéant, les individus reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine culturel. 


Ce patrimoine culturel immatériel, transmis de génération en génération, est recréé en permanence par les communautés et groupes en fonction de leur milieu, de leur interaction avec la nature et de leur histoire, et leur procure un sentiment d’identité et de continuité, contribuant ainsi à promouvoir le respect de la diversité culturelle et la créativité humaine. 


Le secteur de l’UNESCO au Bureau de l’UNESCO à Rabat appuie les efforts des états parties à la Convention de 2003 au Maghreb afin de sauvegarder leur patrimoine culturel immatériel, à le valoriser et le faire connaitre partout dans le monde.

Projet patrimoine culturel immatériel : Sauvegarde du patrimoine culturel immatériel à travers le renforcement des capacités nationales au Maroc, en Mauritanie et en Tunisie (copy 1)

Objectifs du projetLes objectifs de développement 

  • Accompagner le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie dans la sauvegarde de leur patrimoine culturel immatériel à travers la mise en œuvre effective de la Convention, contribuant ainsi au développement durable. 
  • Promouvoir une meilleure visibilité du patrimoine culturel immatériel, la conscience de son importance et de sa fonction dans la société, le respect mutuel pour le patrimoine des autres, et favoriser ainsi la diversité culturelle, le dialogue interculturel et une culture de paix.

Les objectifs immédiats

  • Appuyer trois États parties à la Convention au Maghreb dans l’accomplissement de leurs obligations nationales découlant de cet instrument, en particulier en ce qui concerne les inventaires et autres mesures de sauvegarde. 
  • Développer la masse critique de capacités nationales, au sein des institutions gouvernementales et parmi les principaux acteurs de la société civile et des communautés, de sorte que trois pays de la sous-région Maghreb disposent d’un socle durable pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et la mise en œuvre de la Convention. 
  • Accroître les capacités des trois pays de la sous-région Maghreb afin qu’ils bénéficient des mécanismes de coopération internationale de la Convention, y compris l’assistance internationale du Fonds du patrimoine culturel immatériel.

Texte Convention 2003 : Sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (2003)

 

Retour en haut de la page