Gestion et prévention des catastrophes naturelles

Atelier régional sur l’alerte aux tsunamis et l’intervention d’urgence pour l’Atlantique Nord – Est, la Méditerranée et les mers adjacentes Rabat, Siège de l’ISESCO 23-24 septembre 2014 

La mise en place d'un système efficace d'alerte précoce qui détecte les tsunamis potentiels générés dans l'océan Atlantique ou en Méditerranée, alertant la population à risque et déclenchant des comportements et des mesures de protection appropriés, étaient les éléments clé de discussion entre les participants à l’Atelier régional sur l’alerte aux tsunamis et l’intervention d’urgence pour l’Atlantique Nord – Est, la Méditerranée et les mers adjacentes. L’atelier, a été organisé par la Commission Intergouvernementale Océanographique (COI) de l’UNESCO, s'est tenu à Rabat, au Siège de l’ISESCO, les 23 et 24 Septembre 2014. 

L’atelier, co-organisé avec l’Organisation Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO), le Bureau multipays de l'UNESCO pour le Maghreb à Rabat et en collaboration avec le Centre National pour la Recherche Scientifique et Technique (CNRST) du Maroc, avait pour principal objectif de présenter les derniers développements du Système d'alerte rapide aux tsunamis et de mitigation dans l'Atlantique du Nord-Est, la Méditerranée et les mers adjacentes (NEAMTWS) et de préparer les Etats membres à l'exercice d’alerte tsunami NEAMWave14, prévu du 28 au 30 octobre 2014. 

La COI a, depuis 2005, coordonné le développement de ce Système devenu opérationnel depuis 2012, grâce à la mise en place de trois centres de Veille aux Tsunamis en France, en Grèce et en Turquie. Au Maroc, l'Institut National de Géophysique (ING) relevant du CNRST, a participé à plusieurs projets internationaux visant l'étude et la mitigation du risque tsunami dans la région NEAMTWS. L'ING œuvre depuis 2006 au développement de capacités pour la mise en place d'un système national d'alerte et de veille des tsunamis qui pourra coordonner avec les centres régionaux de NEAMTWS.  

L’atelier a été ouvert par de hauts responsables du gouvernement marocain. Des participants des autres pays du Maghreb étaient présents ainsi que des experts italiens, turcs, français et des représentants de l’Union Européenne. 

Les tsunamis générés dans la région de NEAMTWS ont fait l'objet d'une attention particulière dans les travaux scientifiques. Cependant, il y avait nécessité lors de cet atelier de dynamiser la sensibilisation et la coordination de l’action commune dans ce domaine.

Retour en haut de la page