Promouvoir la participation politique des femmes

Comportements politiques des femmes vulnérables en Tunisie

Une étude qualitative auprès des jeunes femmes de Tozeur, Gafsa et Kasserine, trois gouvernorats de la région la région Sud-Ouest/Centre-Ouest de la Tunisie a été réalisée en partenariat avec le Center of Arab Women for Training and Research (CAWTAR). Cette recherche met à jour la perception du politique par les jeunes femmes issues de ces localités marginalisées et cherche à en expliquer les ressorts, notamment en interrogeant dans quelle mesure la précarité économique et sociale et la faiblesse du capital scolaire peuvent impacter les possibilités et les intérêts d’investissement politique, avec un focus particulier sur les élections du 23 octobre 2011. 94 entretiens ont été menés avec des femmes et le documentaire « Souti Bah» (Extinction de voix(e)) les rassemble, comme trace vivante de ces témoignages.

Différentes recommandations sont ressorties de l’étude, permettant d’esquisser les pistes d’actions concrètes pour permettre une participation effective des jeunes femmes vulnérables à la vie publique. L’UNESCO a mis en œuvre quelques une de ces recommandations à travers des actions de transmission et vulgarisation des connaissances auprès des femmes de ces régions et par des actions de sensibilisation du grand public au rôle des femmes dans le processus démocratique.

Retour en haut de la page