Jeunesse et politiques publiques

Vers une stratégie nationale d’éducation citoyenne en Tunisie

L’UNESCO, en partenariat avec des agences du système des Nations Unies (HCDH, HCR, PNUD, UNFPA et UNICEF) a contribué à la réalisation d’une feuille de route en vue de d’une stratégie nationale de l’éducation à la citoyenneté en milieu scolaire pour la Tunisie.

L’équipe des Nations Unies a soutenu la tenue de consultations sous l’égide du Ministère de l’Education en concertation avec l’ensemble des acteurs concernés (institutions nationales, organisations internationales, syndicats, organisations de la société civile). Une analyse de la situation et des besoins a été menée selon l’approche basée sur les droits humains, et des axes stratégiques d’intervention ont été formulés, constituant ainsi une excellente base de travail pour l’action politique future.

NET MED Youth : Construire un réseau de jeunes engagés en Méditerranée

Le projet NET MED Youth est lancé en 2014 dans 10 pays de la région arabe dont 3 couverts par le Bureau de Rabat (Algérie, Maroc et Tunisie).   L’UNESCO intervient en appui aux organisations de jeunes afin de les aider à développer un réseau national pour mettre leurs efforts en commun, partager leurs bonnes pratiques et exploiter leur potentiel collectif d’influencer les transitions démocratiques. Ensembles les jeunes peuvent agir pour une pleine participation citoyenne et politique, leur contribution à la vie économique de leur pays et leur véritable inclusion dans la société.

L’objectif spécifique est de renforcer les capacités et le travail en réseau des organisations de jeunesse, notamment en augmentant leur interaction avec les médias et leur utilisation de plateformes fondées sur les NTIC afin de diminuer la dispersion des efforts et d’explorer le potentiel collectif des jeunes à influer sur la transition démocratique vers la citoyenneté active, la participation politique et l’inclusion sociale.

A terme, le projet cible 4 grands résultats:

  • Un soutien est apporté à des organisations/réseaux de jeunes inclusifs, transparents, sensibles au genre et aux handicaps et proactifs, s’employant à mobiliser la jeunesse de façon systématique et structurée autour de thèmes et de défis communs.
  • Les capacités sont renforcées afin de donner aux jeunes femmes et hommes les moyens de participer à la revue et à la révision de la législation nationale relative a la jeunesse, de prôner le développement de stratégies/politiques nationales de la jeunesse et de plaider pour la mise en œuvre efficace de ces stratégies/politiques  lorsqu’elles existent
  • Une couverture équitable et objective des informations sur les jeunes, de leurs droits, réalisations et points de vue dans les principaux médias (en veillant à favoriser une approche sensible au genre et aux handicaps) est garantie, de même que le positionnement des jeunes à l’égard des politiques et programmes nationaux dans divers secteurs (éducation, emploi, accès aux droits, liberté d’expression et accès à l'information, environnement, lutte contre la corruption, inclusivité politique, etc.).
  • Un rôle de surveillance est exercé par les organisations de jeunesse en vue d’améliorer les mécanismes de conception de mise en œuvre et d’évaluation des politiques stratégies et programmes cènes répondre aux besoins de développement des compétences des jeunes et aux problématiques des transitions vers le marché du travail en particulier les besoins en compétences axées sur l’emploi et la création d’entreprise.


Retour en haut de la page