Gestion durable de l'eau douce

© UNESCO/James Watt - Seapics

Assurer un accès universel à l’eau potable (OMD 7) et gérer judicieusement cette ressource fait partie des grandes priorités de l’agenda du développement durable et a un effet multiplicateur sur la réalisation de tous les autres OMD et des objectifs de l’Éducation pour tous (EPT). Développer les réseaux d’alimentation en eau potable et d’assainissement permettrait de réduire considérablement les pertes en vies humaines consécutives aux maladies liées à l’eau et de libérer des ressources rares dans des pays en développement. Améliorer l’adduction d’eau potable et les services d’assainissement peut aussi être bénéfique pour l’éducation en permettant à un plus grand nombre de filles de fréquenter l’école au lieu de consacrer plusieurs heures par jour à aller chercher de l’eau, ce qui met en relief le lien étroit entre les OMD relatifs à l’éducation et à la santé. Cela épargnerait aussi des millions de journées de travail. Rien qu’en Afrique, les pertes économiques globales induites par l’absence d’accès à une eau potable et à un système d’assainissement décent sont estimées à quelque 28,4 milliards de dollars par an, soit environ 5 % du PIB. Pour régler ce problème, il faudra intensifier les efforts dans les domaines de l’enseignement, de la formation, du développement des capacités et de la sensibilisation à la gestion durable des ressources en eau douce. Il faudra aussi améliorer la base de connaissances nécessaires à la prise de décisions éclairées concernant la gestion et la consommation de l’eau, et formuler des politiques en matière de durabilité, qui permettent de faire face aux risques mondiaux, y compris ceux liés à l’eau, d’une manière intégrée et coordonnée.

En savoir plus:

 

 

 

 

Retour en haut de la page