25.06.2012 - Education Sector

Rio+20 : pour un avenir durable, l’UNESCO mobilise en faveur de l’éducation

© UNESCO

Pour tenir les engagements de la Conférence Rio+20, il est crucial de vraiment investir dans l’Éducation pour le développement durable (EDD).

Tel a été le message de l’événement parallèle de l’UNESCO sur l’EDD, « Éduquer pour un avenir durable », qui a été ouvert le 21 juin par Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, et qui a attiré de nombreux participants. Ce Panel de haut niveau a été l’un des événements les plus suivis de la Conférence.

Le développement durable, a souligné la Directrice générale, « doit commencer par l’éducation – une éducation qui permet aux femmes et aux hommes d’acquérir de nouveaux comportements et valeurs, afin de trouver des solutions adaptées aux enjeux d’aujourd’hui et de demain, une éducation qui élabore des compétences nouvelles et appropriées. Le changement doit commencer par l’Éducation pour le développement durable ». Pour atteindre cet objectif, a expliqué Irina Bokova, il est nécessaire de modifier les programmes scolaires, d’intégrer les principaux défis du développement durable, comme le changement climatique, dans l’enseignement et l’apprentissage, et d’adopter « de nouvelles méthodes afin de motiver et de responsabiliser les apprenants pour qu’ils changent de comportement et deviennent les acteurs du développement durable ».

En tant qu’institution chef de file de la Décennie des Nations Unies pour l'éducation au service du développement durable (DEDD), l’UNESCO a conjointement organisé l’événement avec le Gouvernement de la Suède et le Ministère de l’éducation, de la culture, des sports, des sciences et des technologies du Japon.

Les participants au Panel, qui était présidé par Gretchen Kalonji, Sous-Directrice générale pour les sciences exactes et naturelles de l’UNESCO, ont partagé de bonnes pratiques d’EDD, et souligné combien il est nécessaire d’adapter l’éducation afin qu’elle puisse relever les défis considérables qui ont été au cœur des discussions durant la Conférence de Rio. Au nombre des participants, on comptait : Shigeharu Kato, Directeur général des affaires internationales, Ministre de l’éducation, de la culture, des sports, des sciences et des technologies du Japon, et Secrétaire général de la Commission nationale japonaise pour l’UNESCO, Greg Selinger, Premier Ministre du Manitoba (Canada), Annika Markovic, Ambassadrice pour l’environnement, Ministre de l’environnement (Suède), Jeffrey Sachs, Directeur de l’Earth Institute de l'Université Columbia, Kartikeya Sarabhai, Directrice du Centre for Environment Education, Ahmedabad (Inde), Rafael Zulli et Thiago Schlieper, élèves brésiliens du secondaire.

Jeffrey Sachs a félicité l’UNESCO pour son rôle de leader en matière d’éducation et, plus précisément, pour son action en faveur de l’EDD. Shigeharu Kato a souligné l’importance d’un bon partenariat avec l’UNESCO, notamment dans le domaine de la réduction des risques de catastrophes ; Kartikeya Sarabhai a rappelé que l’EDD concernait l’ensemble des communautés et pas seulement les écoles, et les élèves brésiliens ont déclaré que l’EDD rendait leur enseignement plus attrayant, plus dynamique et mieux adapté. La Suède a réaffirmé son engagement de longue date envers l’EDD, et Greg Selinger a parlé du Plan vert, « Tomorrow Now », récemment lancé au Manitoba, dont l’objectif est de faire du Manitoba l’un des lieux de vie les plus éco-responsables de la planète.

L’événement a donné lieu au lancement d’une nouvelle publication de l’UNESCO, Shaping the Education of Tomorrow: 2012 Report on the UN Decade of Education for Sustainable Development [Façonner l’éducation de demain : Rapport 2012 relatif à la Décennie des Nations Unies pour l'éducation au service du développement durable]. L’auteur du rapport, Arjen Wals, Chaire de l’UNESCO de l’Apprentissage social et du développement durable à l’Université de Wageningen (Pays-Bas), a présenté la publication.

Le même jour, la Directrice générale a également pris part à deux événements parallèles : « Sustainable  Development and Water: Global Goal, Targets, Partnerships » [Développement durable et eau : objectifs, cibles et partenariats mondiaux], organisé par la Finlande, et « Resilient People, Resilient Planet: A Future Worth Choosing » [Pour l’avenir des hommes et de la planète : choisir la résilience], organisé par le Groupe de haut niveau du Secrétaire général sur la viabilité mondiale. La Directrice générale a également participé au « Women Leaders’ Summit on the Future Women Want » [Sommet des femmes leaders sur l’avenir que veulent les femmes] qui était organisé par ONU-Femmes, en collaboration avec le Gouvernement du Brésil.

Photo (de gauche à droite) : Kartikeya SARABHAI, Directrice, Centre for Environment Education, Ahmedabad (Inde) ; Annika MARKOVIC, Ambassadrice pour l’environnement, Ministre de l’environnement (Suède) ; Greg SELINGER, Premier Ministre du  Manitoba (Canada) ; Shigeharu KATO, Directeur général des affaires internationales, Ministre de l’éducation, de la culture, des sports, des sciences et des technologies du Japon, et Secrétaire général de la Commission nationale japonaise pour l’UNESCO ; Irina BOKOVA, Directrice générale de l’UNESCO ; Gretchen KALONJI, Sous-Directrice générale pour les sciences exactes et naturelles de l’UNESCO ; Jeffrey SACHS, Directeur de l’Earth Institute de l'Université Columbia ; Thiago SCHLIEPER, élève brésilien du secondaire (participant au Programme Young Masters EDD) ; Rafael ZULLI, élève brésilien du secondaire (participant au Programme Young Masters EDD).




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page