UE-UNESCO: Lancement du projet de Sauvegarde d'Urgence du Patrimoine Syrien

Opération pour arrêter l’actuelle destruction du patrimoine culturel syrien et préparer les actions prioritaires de post-conflit. Financé par l'Union européenne en collaboration avec l'UNESCO et d'autres partenaires stratégiques, le Projet de Sauvegarde d'Urgence du Patrimoine Syrien sera officiellement lancé le 1er Mars 2014 pour une période de trois ans.

L'objectif global du Projet de Sauvegarde d'Urgence du Patrimoine Syrien est de contribuer à la restauration de la cohésion sociale, de la stabilité et du développement durable à travers la protection et la sauvegarde du patrimoine culturel. Aux vues des informations alarmantes sur la destruction et la perte du patrimoine culturel que reçoit la communauté internationale jour après jour, le projet est une première étape pour suivre l’état des destructions et les pertes du patrimoine culturel, réduire la destruction et la perte, et préparer les actions prioritaires post-conflit, ainsi que les actions sur le moyen et long terme, pour rétablir la normalité et la cohésion sociale dans le pays.

Les conflits récents ont mis en évidence les menaces croissantes et irréversibles que subit le patrimoine culturel en temps de guerre. Certaines mesures peuvent contribuer à réduire sensiblement l'impact de ces menaces grâce à des campagnes de sensibilisation vigoureuses, une meilleure compréhension de la situation actuelle, le renforcement des capacités techniques des professionnels du patrimoine culturel, des agents des douanes et des experts, ainsi que par la coordination des efforts nationaux et internationaux. Par conséquent, le projet a adopté une approche en trois parties :

  1. Surveiller et évaluer la situation du patrimoine culturel en Syrie par une connaissance continue et une documentation à jour à travers la mise en place d'un Observatoire international du patrimoine culturel syrien. Cette plateforme en ligne fournira des informations sur les dommages et le pillage des sites et des structures, ainsi que des informations sur les projets en cours et des initiatives visant à protéger et à sauvegarder le patrimoine culturel. En parallèle, le projet permettra d'établir une base de données d'experts et de localiser la documentation disponible sur le patrimoine culturel en Syrie afin de créer des conditions optimales pour les activités de récupération.
  2. Atténuer la destruction et la perte du patrimoine culturel syrien à travers des efforts de sensibilisation nationaux et internationaux. Une campagne de sensibilisation multimédia à travers les médias internationaux, régionaux et nationaux ainsi que les réseaux sociaux, qui inclura la diffusion de clips vidéo, un documentaire et une publication sur le patrimoine culturel syrien. En outre, des activités éducatives sur le patrimoine culturel pour les enfants et les éducateurs seront entreprises, et un épisode de Patrimonito et les Aventures du patrimoine mondial en Syrie sera produit. De plus, un atelier international réunira des spécialistes du patrimoine culturel, les partenaires de l'UNESCO et des entités nationales et internationales actives dans la protection et la sauvegarde du patrimoine culturel en Syrie, afin de fournir des informations sur la sauvegarde d'urgence du projet de patrimoine syrien et coordonner les recommandations et les actions à venir.
  3. Protéger et sauvegarder le patrimoine culturel syrien à travers l'assistance technique et le renforcement des capacités des acteurs nationaux et des bénéficiaires. Les activités comprennent :
  • un appui technique pour la mise en place d'une base de données des objets pillés pour la police ; 
  • la formation des forces de la police et des agents des douanes en Syrie et les pays voisins pour lutter contre le trafic illicite des biens culturels (et sur ​​les outils spécifiques disponibles pour faciliter et améliorer la mise en œuvre de la Convention de 1970) ; 
  • la formation des acteurs nationaux pour la protection du patrimoine matériel et des musées pendant et après le conflit ; 
  • une assistance technique et la formation pour la protection du patrimoine culturel bâti et la planification des travaux de conservation et de restauration en vue de la phase de récupération ; 
  • la formation des acteurs nationaux aux concepts de base et aux mécanismes de la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel ; et 
  • une formation spécialisée des parties prenantes nationales, des organisations de la société civile et des communautés concernant la création d'inventaires du patrimoine culturel immatériel.

Le projet est géré par une Unité de Gestion de Projet, basé au Bureau de l'UNESCO à Beyrouth, au Liban, pour assurer une proximité géographique avec la Syrie et la volonté d'entreprendre des missions sur le terrain, ainsi que la communication rapide avec les partenaires nationaux et l'accès aux parties prenantes syriennes.

Partenaires participants :



Retour en haut de la page