Fouilles systématiques des sites archéologiques

De nombreuses sources font état de fouilles illicites et de pillages massifs de la plupart des sites archéologiques syriens. Ces exactions sont le fait de groupes bien organisés et souvent armés, venant de Syrie mais aussi d’autres pays de la région.

Les pièces archéologiques de valeur ainsi découvertes alimentent un commerce lucratif pour certains négociants peu scrupuleux, actifs en Syrie comme à l’étranger. Cela explique que les sites les plus proches des frontières représentent une cible privilégiée pour les trafiquants. On sait par ailleurs que des objets syriens commencent à apparaître sur le marché de l’art international. ________________

Alerte - dernières nouvelles de Syrie

Janvier 2014

  • Fouilles illicites et pillages du site d'Apamée, situé dans la région syrienne d’Hama. Galerie photos

Novembre 2013

  • Le site archéologique de Tell Mardikh en Ebla, de la région d’Idlib, a été victime de fouilles illicites et de pillages. Galerie photos

Octobre 2013

  • Des fouilles illégales et des pillages ont endommagés des monuments et le patrimoine syrien de El - Jabel Aalaa, Baricha et Wastani (une partie des villages antiques du nord de la Syrie). Galerie photos
  • Des couches archéologiques de El - Jabel Zawia (une partie des villages antiques du nord de la Syrie) ont été détruits de façon permanente en raison d'actes de vandalisme et de pillage dans les différents parties du site. Galerie photos
  • Fouilles illicites et pillages du site de Palmyre, situé dans la région d’Homs, notamment le la Maison Grecque et le Camp de Dioclétien. Galerie photos
    _________________

Villes mortes © UNESCO

Ci-dessous, un état des lieux non-exhaustif des principaux sites sur la base de l'information reçue avant août 2013.

Région d’Idlib

Une partie du site d’Ebla a été irrémédiablement détruite. Les habitants de la région ont tout mis en œuvre pour protéger le lieu, et y sont parvenu pendant quelque temps. Les pillages ont malheureusement repris, comme en témoigne la photo ci-contre.

Dans la même région, les Villages antiques du Nord de la Syrie, inscrits sur la liste du Patrimoine mondial en péril, ont été très largement endommagés. Nombre d’églises ont été détruites, et leurs autels ont été tout particulièrement visés par les pilleurs.

Kafar Oukab semble avoir été le site le plus dévasté de la région. En général, les sites proches des frontières sont la proie privilégiée des pilleurs, qui profitent de leur localisation pour exporter rapidement et clandestinement les produits de leurs fouilles.

Région de Deir ez-Zor

Doura Europos © UNESCO/Prof. Abdulkarim

Tous les sites de la région de Deir ez-Zor ont été victimes de fouilles clandestines et de pillages. Les produits de ces fouilles illégales sont certainement déjà aux mains des trafiquants locaux et étrangers.

Dans ce contexte, le site de Doura-Europos est particulièrement menacé. Des témoignages rapportent que des groupes fouillent systématiquement et clandestinement ce site au moyen notamment d’équipement électronique dans le but de voler des antiquités. Il y a eu tellement de fouilles illicites que la structure du site est compromise, notamment les tours et les tombes.

Dans la même région, le site de Mari a également été pris pour cible à plusieurs reprises par des bandes armées. Les informations provenant de la Syrie indiquent que pratiquement tout le site a été fouillé illégalement et largement pillé causant des dommages irréparables à certains des temples et une partie du Palais Royal.

Les autres sites touchés par le pillage sont les sites de Tell Sheikh Hamad, Halabiya, et Bassira.

Région de Raqqa

Plusieurs sites ont subi de nombreux pillages, notamment celui de Tell Al Bey’aa, dont les couches archéologiques ont été détruites.

Région d'Alep

Le site de Tell Qaramel est le théâtre d’un pillage d’un genre nouveau que l’on pourrait qualifier d’industriel, puisqu’il est effectué à l’aide d’engins mécaniques. Le recours à ce genre de méthode ne présage rien de bon quant à la sécurité du patrimoine historique et culturel de la Syrie.

Région de Hama

Le site d’Apamée est sans doute celui qui a le plus souffert du pillage.

Des images satellites permettent de prendre la mesure du degré de gravité des fouilles illicites qui ravagent le site. La rapidité de l’avancée du pillage laisse deviner le degré d’organisation et de détermination de ceux qui le perpètrent.

Région de Deraa

Les sites de la vallée de Yarmouk, et notamment celui de Tell Achaari, sont ratissés par des centaines de pilleurs à la solde de bandes armées.

Retour en haut de la page