Prix international UNESCO José Martí

© Mémorial José Martí - Jorge G. Treche

© Mémorial José Martí - Jorge G. Treche

Le prix international UNESCO José Martí est destiné à récompenser une activité particulièrement méritoire qui est en conformité avec les idéaux et l'esprit de José Martí.

Incarnant la vocation de souveraineté et la lutte libératrice d'une nation, elle aura contribué, dans une région quelconque du monde, à l'unité et l'intégration des pays d'Amérique latine et des Caraïbes, ainsi qu'à la préservation de leurs identités, traditions culturelles et valeurs historiques.

Le prix international José Martí a été institué par le Conseil exécutif de l'UNESCO, à l'initiative du gouvernement cubain, en novembre 1994. Les membres du Conseil ont reconnu à cette occasion la valeur universelle et transcendantale des idéaux de José Martí, apôtre de l'indépendance de Cuba.

Qui était José Martí?
(La Havane, 28 janvier 1853 - Dos Ríos, 19 mai 1895)

Dès sa prime jeunesse, José Martí milita, en actes et en écrits, pour l'indépendance de Cuba, l'unité des pays d'Amérique latine et des Caraïbes et l'idéal de la concorde universelle. Ses idées lui valurent d'être emprisonné, torturé et exilé en Espagne, où il fréquenta les Universités de Madrid et de Saragosse. Pèlerin par la force des choses, il parcourut l'Europe, les États-Unis d'Amérique et l'Amérique latine. Premier journaliste d'Amérique latine à travailler comme correspondant de presse, il fonda plusieurs périodiques et revues. Les 28 volumes de son oeuvre illustrent les multiples facettes de l'activité intellectuelle hors pair de celui qui fut poète, éducateur, diplomate, tribun et idéologue de la révolution. José Martí fit le sacrifice de sa vie pendant la guerre d'indépendance de 1895.

"Il y a une poignée de vérités essentielles qui tiendraient sur l'aile d'un colibri et qui sont pourtant le secret de la paix publique, de l'élévation spirituelle et de la grandeur de la patrie… Autant que d'air et de lumière, les hommes ont par nature besoin de liberté pour vivre… (et) être cultivé est le seul moyen d'être libre." "

Ces réflexions de l'apôtre de l'indépendance de Cuba, José Martí, figurent dans un beau texte consacré à la formation des enseignants, publié à New York il y a plus d'un siècle. Avec sa fine intuition de pédagogue, Martí a compris qu'il était essentiel de dispenser à la jeunesse une éducation et une formation très complètes si l'on voulait assurer l'avenir des nouvelles républiques d'Amérique. A d'innombrables occasions, il a repris ce thème, mais je voudrais ici n'évoquer que les mots par lesquels il faisait l'éloge de l'enseignement cientifique, lequel ne commençait alors qu'à peine à entrer dans les plans d'étude :

"Cette éducation directe et saine ; cette concentration de l'intelligence qui s'informe sur la ature qui répond ; cette application sereine de l'esprit à la recherche (est ce à quoi) nous aspirons pour tous les pays nouveaux d'Amérique."

Contact : Christina von Furstenberg, c.von-furstenberg(at)unesco.org.

Retour en haut de la page