De la diversité des pluralismes religieux

Françoise Champion

Lire cet article [PDF, 176 KB]

Résumé

Françoise Champion introduit les textes de Jim Beckford, Grace Davie et Roberto Motta en situant les transformations qu’ils analysent dans une double perspective comparative: entre le passé et le présent, et entre divers pays. Le pluralisme religieux est un principe politique: les sociétés de pluralisme religieux sont fondées sur le droit à la liberté religieuse. Cette introduction distingue plusieurs formes de pluralisme religieux. Notamment, dans une perspective diachronique, un pluralisme-émancipation, strictement lié au droit individuel à la liberté religieuse - et qui implique en premier lieu une dés-ethnicisation de la religion -, et un pluralisme identitaire qui se caractérise par une aspiration à une pleine reconnaissance, égalitaire, des différents groupes religieux dans leur spécificité. Les formes concrètes du pluralisme religieux des divers pays européens ont été et sont encore liées aux diverses traditions religieuses présentes dans les différents pays. Par leurs contenus socio-religieux, leurs formes organisationnelles, et leur mode d’insertion dans les États-nations, ces traditions religieuses ont, de fait, conduit à divers types de pluralisme. On peut ainsi évoquer le "pluralisme individualiste" français, le "pluralisme communautariste" caractéristique des Pays-Bas jusqu'aux années 1960, le "pluralisme individualiste-communautaire" anglais. Finalement, l'introduction adresse la question du rôle de la "recherche critique" dans la "gestion" de la pluralité religieuse ou plutôt ethnico-religieuse.

Référence bibliographique pour cet article:

Champion, Françoise. De la diversité des pluralismes religieux. IJMS: International Journal on Multicultural Societies. 1999, vol. 1, no.2, pp. 43-61. UNESCO. ISSN 1817-4574. www.unesco.org/shs/ijms/vol1/issue2/art1

 

http://unesdoc.unesco.org/images/0014/001437/143733E.pdf#page=4

Retour en haut de la page