L'institution militaire face à la pluralité religieuse dans l'État russe

Françoise Daucé

http://unesdoc.unesco.org/images/0013/001388/138820r.pdf#page=65Lire cet article

Également disponible en russe

Résumé

Depuis la disparition de l’URSS, le pluralisme politique et religieux légalement établi par la Constitution russe est en contradiction avec les anciennes formes totalitaires d’organisation politique. Cette contradiction est particulièrement sensible dans l’armée russe, où le pluralisme religieux défie l’essence totale de cette institution. Afin de réduire cette contradiction, le haut commandement militaire tente d’intégrer le facteur religieux dans l’armée en rétablissant la vieille tradition russe d’union avec l’Église orthodoxe. Cette approche traditionnelle est permise par l’État lui-même qui utilise les symboles orthodoxes pour affermir sa domination politique. Cependant, dans le système post-soviétique, cette approche est contestée par les autres organisations religieuses et les groupes laïcs. Les approches traditionnelle et pluraliste de la religion sont en conflit et conduisent au développement de l’arbitraire et de la désorganisation au sein de l’armée. Les guerres en Tchétchénie contribuent au développement de ces tensions religieuses au sein de l’armée et de l’État russe dans son ensemble.

Référence bibliographique pour cet article:

Daucé, Françoise. L'institution militaire face à la pluralité religieuse dans l'État russe. IJMS: International Journal on Multicultural Societies. 2000, vol. 2, no.2, pp. 152-174. UNESCO. ISSN 1817-4574. www.unesco.org/shs/ijms/vol2/issue2/art3

Retour en haut de la page