29.11.2009 - SHSregards 25

1 question à… S.A.S. le Prince Albert II de Monaco

dans SHSregards 25

 

1 question… « Monaco a accueilli la Conférence internationale sur les conséquences du changement climatique dans l’Arctique. Pourquoi un tel engagement sur ce sujet ? »

S.A.S. le Prince Albert II : « Trouver des solutions pérennes en vue d’un développement juste et durable de notre planète »

Invité par SHSregards à apprécier l’importante réunion sur l’avenir de l’Arctique face aux défis du changement climatique, qui s’est tenue, du 3 au 6 mars 2009, dans la Principauté de Monaco, Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco affirme sa conviction que « l’intérêt collectif sera une composante de plus en plus fréquente dans nos choix quotidiens. »

« Tout d’abord, je tiens à souligner que cet engagement procède d’une dynamique de fond. Dans le droit fil des actions engagées pour la préservation de la Mer Méditerranée, déjà mises en œuvre depuis plus de 30 ans par Mon pays en partenariat avec la France et l’Italie au travers de l’Accord RAMOGE*, Je suis convaincu de la nécessité d’un développement responsable et harmonieux d’un État avec son environnement.

Mon souhait est donc, bien sûr, d’alerter l’opinion publique sur ces questions essentielles, mais également de mettre l’accent sur l’importance d’une mise en commun des capacités et des connaissances de tous.

C’est effectivement en relayant le résultat des projets conduits par de nombreux scientifiques, mais aussi les réflexions menées par les membres de différentes enceintes internationales, intergouvernementales ou de structures indépendantes de renom, des Gouvernements et des décideurs, qu’une synergie pourra se dégager afin de trouver des solutions pérennes en vue d’un développement juste et durable de notre planète.

En avril 2006, J’ai dirigé une expédition au Pôle Nord afin de faire prendre conscience des conséquences du réchauffement climatique. Dans cette lignée, J’ai créé en juin 2006, ma propre fondation dédiée à la protection de l’environnement et au développement durable et ce, dans trois axes principaux d’action : les changements climatiques, la biodiversité et l’eau.

Au début de la présente année, Je me suis rendu au Pôle Sud afin de visiter les différentes bases scientifiques implantées sur le continent Antarctique. C’est en connaissant les préoccupations liées au changement climatique et les études menées dans ce domaine qu’il est possible d’en assurer la promotion et notamment en vue de la préservation de ces régions qui garantissent l’équilibre climatique de toute la planète.

Vous le savez, « Gouverner c’est prévoir ». Il est donc de la plus haute importance d’envisager l’avenir en prenant conscience que celui-ci se forge dès aujourd’hui au travers d’idées novatrices. Il est probable que nos modes de vie n’auront plus comme objectif unique de satisfaire des besoins individuels, mais que l’intérêt collectif sera une composante de plus en plus fréquente dans nos choix quotidiens. Je suis convaincu que cette tendance sera également le point d’ancrage des politiques à venir dans ce domaine. »

Propos recueillis par Nfaly « Vieux » Savané

* L’Accord RAMOGE est un traité de protection de l’environnement signé en 1976 entre la France, Monaco et l’Italie pour faire en sorte que les zones maritimes de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, de la Principauté de Monaco et de la Ligurie constituent une zone pilote de prévention et de lutte contre la pollution en milieu marin.




<- retour vers Le magazine SHSregards
Retour en haut de la page