Numéro 2-3 : Printemps arabes, printemps durables ?

Revue des femmes philosophes - Numéro 2-3 : Printemps arabes, printemps durables ?

© Arnaud du Boistesselin, Al-Maridani

Ce que les femmes philosophes pensent du (nouveau) monde arabe

Ce que les femmes philosophes du (nouveau) monde arabe pensent

Mai 2013

Le premier numéro de la Revue des femmes philosophes, « La quadrature du cercle », présenté le 17 novembre 2011, n’était pas encore mis en ligne que le thème du numéro suivant s’était déjà imposé. Depuis la fin de l’année 2010, les révoltes, les révolutions s’étaient succédées dans plusieurs pays du monde arabe, et d’abord en Tunisie et en Égypte. Fait nouveau : dans la rue, hommes et femmes luttaient au coude à coude, réclamant le départ des dictateurs et l’instauration d’un pluralisme démocratique. Ils exigeaient l’égalité des droits, et remettaient en cause le statut des femmes. Cette fois, les femmes participaient en personne, et non par délégation, à la création d’un monde nouveau.

La transformation se faisait, et se fait encore, avec des mots et des images que la philosophie permet d’interroger. Nous nous sommes demandé ce que les femmes philosophes pensent du nouveau monde arabe, ce que les femmes philosophes du nouveau monde arabe pensent. Du nouveau monde arabe ? Non, car le nouveau n’est jamais assuré, et surtout il ne s’agit pas d’un singulier. On ne peut parler ni d’un printemps arabe, ni d’un monde arabe. Le pluriel est ici le minimum requis pour commencer à penser. Rien ne garantit l’univocité de termes comme « démocratie », « féminisme », encore moins « laïcité ». Et des hivers prématurés peuvent contrarier les effets d’un printemps dont rien n’assure qu’il revienne.

Dans ce cadre, quel rôle ont joué, jouent, peuvent et doivent jouer les femmes philosophes, elles qui ne sont pas nécessairement des philosophes de métier ? Comment parlent celles dont on n’a pas l’habitude d’entendre la voix ? La grammaire des révolutions a été bouleversée par la présence des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Comment les femmes se sont-elles saisi de ces outils éminemment politiques ? Les femmes et les jeunes ont-ils ouvert d’autres possibles dans l’espace public ?

Issu de huit pays, écrit en des langues « imparfaites en cela que plusieurs », traversé par des liens virtuels, assorti d’inventaires incomplets de sites et de publications, ce numéro voudrait participer à l’émergence de notre avenir incertain.

Françoise Balibar, Barbara Cassin, Michèle Gendreau-Massaloux

Téléchargez le numéro actuel [PDF]

Revue des femmes philosophes


Sommaire

Revue des femmes philosophes, n° 2-3, avril 2013
Printemps arabes, printemps durables ?

Éditorial
Françoise BALIBAR, Barbara CASSIN, Michèle GENDREAU-MASSALOUX
Printemps arabe, printemps durables ?


LES MOTS

Traduire ?

Philippe QUEAU
L’Occident, l’Orient et l’« exil »

Melika OUELBANI et Ridha CHENNOUFI (Tunisie)
Comment traduire le terme « laïc » ?

Ruedi IMBACH
La distinction médiévale entre clercs et laïcs

Dilek SARMIS (Turquie)
Que disent les « révolutions arabes » ? Le modèle occidental de démocratie et de laïcité à l’épreuve de l’exemple turc

La suite des événements, ou l’histoire au présent

Samia KASSAB-CHARFI (Tunisie)
En être ou ne pas en être

Soumaya MESTIRI (Tunisie)
Considérations autour d’un débat de société. Quel féminisme pour la Tunisie postrévolutionnaire ?

Aziz MECHOUAT (Maroc)
Printemps arabe, femmes et idéologies de domination

De quoi le voile… ?

Samia KASSAB-CHARFI (Tunisie)
Quelle heure est-il ?

Fayzia BENZINA (Tunisie)
Le voile, cette ombre portée sur le printemps arabe

Carmen BOUSTANI (Liban)
Dialectique du voilé / dévoilé dans l’écriture de la femme arabe

Safaa FATHY (Égypte)
« “Hijab” est un mot qui en lui-même… »

Une nouvelle pensée féministe ?

Islah JAD (Palestine)
The Post-Oslo Palestine and Gendering Palestinian Citizenship

Aicha BARKAOUI et Leila BOUASRIA (Maroc)
Les paradoxes de l'indigène. La voix d'une femme est une révolution

Nayla DEBS (Liban)
Le printemps arabe et la question du genre. Quelques éléments de réflexion à partir des écrits de Judith Butler


LES IMAGES

Arnaud du BOISTESSELIN (Égypte)
Le rideau des femmes
Photographies : Série « Le rideau des femmes »
Al-Aqmar (1, 2, 3)
Al-Fakahani (1, 2)
Al-Ghuri (1)
El-Hakim (1, 2, 3, 4)
Mosquée sur la route des oasis
Ibn-Tuloun (1, 2)
Mahmud Muharram
Al-Maridani (1, 2, 3)
Al-Muayyad (1, 2, 3)
Qjamas al-Ishaqi (1, 2)
Salih Tail’i
Taghri Bardi

Christine BUCI-GLUCKSMANN (France)
Les femmes artistes dans le monde arabe. Une révolution dans la révolution
Peintures et photographies

Safaa FATHY (Égypte)
Les murs et leurs dessins
Graffitis de Tahrir
Photographies : 8 planches
Tahrir I
Tahrir II
Tahrir III
Tahrir IV
Tahrir V
Tahrir VI
Tahrir VII
Tahrir VIII

WILLIS FROM TUNIS (Tunisie)
5 dessins commentés :
Je vous ai compris
Barricade high-tech
Écoute
Excision
No man’s land


EN TANT QUE…

« L’exercice de votre métier, en tant que femme ? »
Entretien avec Safaa FATHY, cinéaste et philosophe, mené par Barbara CASSIN, filmé et réalisé par Charles JOUSSELIN


ÉVÉNEMENTS

Recensions

Françoise COLLIN (France)
Séverine Liatard, Colette Audry, 1906-1990. Engagements et identités d’une intellectuelle, Presses universitaires de Rennes, 2011

Une enfance juive en Méditerranée musulmane
Textes inédits recueillis par Leïla Sebbar, Éd. Bleu autour, 2012

Pudeurs et Colères de femmes, Bruxelles, fondation Boghossian, villa Empain, 11 mars-25 septembre 2011
Suivi d’une présentation de Art is the Answer !, Bruxelles, fondation Boghossian, villa Empain, 29 mars-2 septembre 2012

Khadija CHOUIT (Algérie)
Esprit bavard. Algérie autrement dite, autrement vue
Couverture et sommaire

Parutions

Sites, réseaux

Présentation du CAWTAR (Centre de la femme arabe pour la formation et la recherche)
La campagne Web pour l’égalité. Présentation du projet « Promotion de l’image de la femme politique en Algérie, au Maroc et en Tunisie »

Auteurs

Retour en haut de la page