5e session de la Conférence des États Parties – 2015

UNESCO Paris, France, 29-30 octobre 2015

La cinquième session de la Conférence des Parties (COP) à la Convention internationale contre le dopage dans le sport a eu lieu les 29 et 30 octobre 2015 au Siège de l'UNESCO, sous le slogan « gagner pour de vrai ». Rassemblant plus de 350 participants de plus de 115 pays, la COP5 a pu compter sur la plus large participation des pouvoirs publics, en particulier des Ministres des sports, depuis sa première session tenue en 2005.

Outre les 182 pays qui ont ratifié la Convention en date du 31 juillet 2015, tous les États membres de l'UNESCO ont été invités à participer à cette cinquième session.

L'Agence mondiale antidopage (AMA) a participé à titre consultatif, alors que d’autres partenaires-clés ont participé en tant qu’observateurs, y compris le Comité olympique international (COI), le Conseil de l'Europe, la Commission européenne, et diverses organisations et fédérations sportives internationales, régionales et nationales.

Pour répondre aux défis et besoins nationaux identifiés en matière de lutte contre le dopage, les participants à la Conférence ont adopté un certain nombre d'actions qui fourniront un soutien et un appui technique renforcé aux Etats parties.

Afin de consolider la conformité avec la Convention et le suivi des obligations des États parties par l'UNESCO, il a également été convenu que les Etats Parties non-conformes seront officiellement avisés et qu’il leur sera demandé de présenter des rapports sur les progrès accomplis lors de la session suivante de la Conférence des Parties. La Conférence des Parties a également validé les propositions concernant le développement et l'amélioration du système en ligne Anti-Doping Logic, afin qu'il soit conforme au Code mondial antidopage et qu’il reflète les défis actuels.

De plus, le mandat du Bureau de la Conférence des Parties a été consolidé et les règles de procédure ont été révisées. M. Saleh Mohammed Konbaz (Royaume de l'Arabie saoudite) et M. Graham Arthur (Royaume-Uni de la Grande-Bretagne et de l'Irlande du Nord) ont été réélus en tant que Président et Rapporteur de la Conférence des Parties. Le Bureau nouvellement élu comprend également la Roumanie, la Colombie, la République de Corée et le Kenya comme vice-présidents et a déjà adopté un calendrier provisoire des réunions pour 2016-2017.

Les participants ont également apprécié la présentation du projet d’évaluation des politiques publiques antidopage  - projet adopté par la Conférence en 2013 - mis en œuvre dans sept États parties et coordonné par un consultant international. L'étude a souligné l’existence des problèmes systémiques en termes d'harmonisation/transposition des règles antidopage internationales dans la législation nationale, ce qui rend difficile l’évaluation du succès des politiques antidopage.

En termes de visibilité et d'image de marque de la Convention, un logo spécifique a été approuvé par les participants, tout en célébrant le 10e anniversaire de la Convention.

La Conférence a également salué la présentation actualisée sur le Fonds pour l'élimination du dopage dans le sport. Avec 59 projets approuvés pendant l’exercice biennal 2014-2015, le Fonds a atteint le cap significatif des 100 États parties bénéficiaires, pour un total de 179 projets financés depuis 2008. Cela représente un investissement global de plus de 3,4 millions USD. Les tendances pour 2014-2015 comprennent une augmentation du nombre d’initiatives provenant des régions Asie-Pacifique et Europe orientale. De plus, les initiatives fondées sur les valeurs et les outils de e-learning ont été très visibles et nombreuses ces deux dernières années. Les nouveaux outils de communication et d'information du Fonds ont également été présentés aux participants à la COP5, y compris la deuxième édition du dépliant des bonnes pratiques pour les chefs de projet et le site web du Fonds remanié. Pour inspirer de nouveaux projets, toutes les activités approuvées par le Fonds sont disponibles dans une carte personnalisée (en anglais), les utilisateurs pouvant choisir les projets en fonction de leur priorité, de leur portée (nationale ou régionale) ou de leur pays.

La Finlande et la Fédération de Russie ont été réélues en tant que membres du Comité d'approbation du Fonds pour l’exercice biennal 2016-2017, qui comprendra également les îles Bahamas, la Chine, l’Oman, et l'Afrique du Sud.

Le dopage est plus qu’une question interne au sport, il est un problème sociétal. 

Gagner, perdre, pour de vrai ! #Win4Real

Documents

Documents d'information

Documents de travail

Autres documents

  • Rapport de restitution du projet d’aide à la formulation de politique antidopage – Rapport national - Brésil
    disponible en anglais
  • Rapport de restitution du projet d’aide à la formulation de politique antidopage – Rapport national – France
  • Rapport de restitution du projet d’aide à la formulation de politique antidopage – Rapport national - Jamaïque
    disponible en anglais
  • Rapport de restitution du projet d’aide à la formulation de politique antidopage – Rapport national - Kenya
    disponible en anglais
  • Rapport de restitution du projet d’aide à la formulation de politique antidopage – Rapport national - Roumanie
    disponible en anglais
  • Rapport de restitution du projet d’aide à la formulation de politique antidopage – Rapport national - Arabie Saoudite
    disponible en anglais
  • Rapport de restitution du projet d’aide à la formulation de politique antidopage – Rapport national - Espagne
    disponible en anglais
  • Première réunion du Bureau de la 4e Conférence des Parties à la Convention internationale contre le dopage dans le sport, UNESCO Paris, France, 30 avril 2014 - Rapport final (en anglais)
  • Deuxième réunion du Bureau de la 4e Conférence des Parties à la Convention internationale contre le dopage dans le sport, Riad, Arabie Saoudite, le 16 mars 2015 - Rapport final (en anglais)
Retour en haut de la page