Fonds pour l’élimination du dopage dans le sport

L’UNESCO peut apporter une aide financière aux gouvernements (les États parties) pour les aider à élaborer ou mettre en œuvre des programmes efficaces de lutte contre le dopage, conformément à la Convention internationale contre le dopage dans le sport. Le Fonds pour l’élimination du dopage dans le sport, créé à cet effet, compte à son actif plus de 2,6 millions de dollars des États‑Unis.

La Conférence des parties a identifié, à sa première session, trois domaines de financement pour le Fonds. Les projets d’éducation centrés sur la jeunesse et les organisations sportives constituent le premier domaine prioritaire. L’importance accordée à l’éducation antidopage est telle qu’il a été convenu d’y consacrer la moitié du Fonds.

En deuxième lieu, les États parties peuvent demander une assistance sous forme de conseils en vue de la formulation de politiques, expression relativement large à interpréter comme recouvrant l’élaboration d’une législation, d’une réglementation, de politiques et de pratiques administratives visant à satisfaire aux obligations fixées par la Convention.

La troisième priorité est réservée aux programmes de tutorat et de développement des capacités destinés essentiellement aux États parties les moins avancés ou à faible revenu.

Ces priorités restent en vigueur jusqu’à la prochaine session de la Conférence des parties.

L’UNESCO a publié un manuel [PDF, 1.6 MB] sur l’administration et la gestion du Fonds. Ce manuel explique la procédure de demande et comprend des formulaires de demande et d’autres modèles de documents.

Pour faire une contribution au Fonds de contributions volontaires, veuillez nous contacter.

Voir également

Les membres du Comité d’approbation du Fonds de l'UNESCO pour l'élimination du dopage dans le sport pour 2014-2015 sont : Fédération de Russie, Finlande, Japon, Koweït, Mexique et zambia.

Retour en haut de la page