Dix-huitième session du CIB

© UNESCO/M. Pasty - Pilar Álvarez-Laso, Sous-Directrice générale de l'UNESCO pour les sciences sociales et humaines

© UNESCO/M. Pasty - Pilar Álvarez-Laso, Sous-Directrice générale de l'UNESCO pour les sciences sociales et humaines

A l'invitation du gouvernement de l'Azerbaïdjan, la dix-huitième session (ordinaire) du Comité international de bioéthique de l'UNESCO (CIB) s'est tenue à Bakou du 31 mai au 2 juin 2011. Elle a suscité un grand intérêt et une large participation de la communauté locale ainsi que de représentants des États membres et des partenaires extérieurs.

Les cérémonies d'ouverture et de clôture, qui ont à la fois rassemblé un grand nombre d'observateurs locaux et de représentants des médias, ont reçu l’honneur de la présence de Mahmoud Karimov, président de l'Académie nationale des sciences d'Azerbaïdjan. Mehriban Aliyeva, Première dame d'Azerbaïdjan et Ambassadrice de bonne volonté de l'UNESCO, et Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO, ont exprimé leur soutien à la session par le biais de messages audio et vidéo.

Trois thèmes ont été au centre des discussions : le principe du respect de la vulnérabilité humaine et l'intégrité personnelle tel qu’énoncé dans l'article 8 de la Déclaration universelle sur la bioéthique et les droits de l'homme (2005), la question du clonage humain et sa gouvernance internationale, et la question de la médecine traditionnelle et ses implications éthiques.

Un des principaux aboutissements de la session a été la finalisation du projet de rapport du CIB sur le principe du respect de la vulnérabilité humaine et l'intégrité personnelle. Le rapport fournit un compte rendu sur le principe et la nécessité de protéger ceux qui sont particulièrement vulnérables, en particulier les femmes dont le cas est particulièrement mis en avant. Les travaux du CIB sur cette question visent à enjoindre les États, mais aussi les individus, les groupes, les communautés, les institutions et les sociétés publiques ou privées à garantir la protection des groupes et des individus marqués par une vulnérabilité particulière.

La session a aussi été l'occasion d'une confrontation active et stimulante de perspectives de santé différentes sur la question des implications éthiques de la médecine traditionnelle. Les trois praticiens invités représentant les pratiques de santé traditionnelles de l'Inde, d'Amérique latine et d’Afrique, ainsi qu’une présentation portant sur la médecine traditionnelle chinoise, ont permis d'enrichir la discussion du CIB de différents points de vue sur la question et ont apporté une perspective interne sur les pratiques de la médecine traditionnelle dans le monde.

Une journée entière a en outre été consacrée à « La bioéthique en Europe de l’Est : expériences, perspectives et nouveau défis éthiques », avec la participation de spécialistes en provenance d'Azerbaïdjan et d'autres pays de la région. Les présentations et discussions ont fait ressortir les principales priorités ainsi que les besoins et les défis spécifiques auxquels les pays sont confrontés dans le domaine de la bioéthique. Elles ont également permis de mettre en lumière l'appréciation générale de la région par rapport aux efforts de l'UNESCO en matière de sensibilisation et de renforcement des capacités des pays.

Lors de sa dernière séance de travail, le CIB a demandé à son Bureau d’examiner la nécessité et les moyens de poursuivre ses travaux sur les questions de la médecine traditionnelle et du clonage humain. Il l’a également invité à finaliser le programme de travail du CIB pour 2012-2013 en tenant compte de certains des sujets qui ont été identifiés comme les plus pertinents tels que les biobanques, les transplantation (et trafics) d’organes, de tissus et de cellules, les neurosciences, la médecine régénérative et le partage des bienfaits, et la «non-discrimination ».

Election du Bureau du CIB
Le CIB a enfin procédé à l'élection de son bureau: un président, trois vice-présidents et un rapporteur, qui resteront en fonction jusqu'à la fin de la 20e session régulière (2013) sous réserve qu'ils demeurent membres du Comité.

En raison de l'absence des membres éventuellement éligibles du CIB issus de la région arabe, le CIB a décidé de reporter à sa dix-neuvième session en 2012 l'élection d'un membre restant du Bureau issu de cette région.

La composition du nouveau Bureau est la suivante :

  • M. Stefano Semplici (Italie), Président
  • M. Alireza Bagheri (République islamique d’Iran), Vice-président
  • Mme Olga Kubar (Fédération de Russie), Vice-président
  • M. Emilio La Rosa (Pérou), Vice-président
  • Mme Monique Wasunna (Kenya), Vice-présidente et Rapporteur

La prochaine session du CIB aura lieu au Siège de l’UNESCO à Paris à l’automne 2012.

Documents d’information

Documents de travail

Contact
Secrétariat du CIB
Mme Sabina Colombo
Section de bioéthique
Division de l’éthique des sciences et des technologies
Secteur des sciences sociales et humaines
Tél. : + 33 1 45 68 44 28 / 38 03
Télécopie : + 33 1 45 68 55 15
Courrier électronique : ibc(at)unesco.org

Retour en haut de la page