21e Session du Comité international de bioéthique (CIB)

Session conjointe du CIB et du Comité intergouvernemental de bioéthique (CIGB)

UNESCO Paris, France, 8-12 septembre 2014

La 21e session du CIB et la session conjointe du CIB et du CIGB se sont tenues au Siège de l’UNESCO à Paris du 8 au 12 septembre 2014 et ont attiré approximativement 252 participants originaires de 78 pays différents, rassemblant les représentants des États membres tout comme des représentants d’organisations internationales et des ONG, et d’autres partenaires externes.

32 des 36 membres du CIB ont assisté aux sessions tandis que 33 des 36 États membres du CIGB étaient représentés : Argentine, Brésil, Cameroun, Canada, Côte d’Ivoire, Danemark, République dominicaine, France, Allemagne, Géorgie, Grèce, Guatemala, Inde, Indonésie, Jordanie, Kenya, Koweït, Liban, Lituanie, Madagascar, Mexique, Nouvelle-Zélande, Niger, Pakistan, République de Corée, Fédération de Russie, Singapour, Slovaquie, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie et Zambie.

Afin de rationaliser les méthodes de travail des deux Comités, les séances publiques de la 21e Session du CIB ont eu lieu en conjonction avec la Session conjointe du CIB et du CIGB, les 9 et 10 septembre 2014.

Les séances réservées exclusivement aux membres du CIB se sint déroulées les 8, 11 et 12 septembre 2014.

Basés sur le programme de travail du CIB pour 2014-2015, et en consultation avec les Présidents du CIB et du CIGB, les deux principaux thèmes qui ont été abordés lors de ces séances étaient l'élaboration du principe de partage des bienfaits tel que défini à l'article 15 de la Déclaration universelle sur la bioéthique et les droits de l'homme (2005) et la mise à jour de la réflexion du CIB sur le génome humain et les droits de l'homme.

En outre, la révision de la Recommandation sur la condition des chercheurs scientifiques (1974) a été incluse en tant qu’élément de discussion, de manière à s'assurer que les retours d’information des deux comités soient pris en considération dans ce processus. Le résultat de cette réflexion a alimenté la discussion de la Commission mondiale d'éthique des connaissances scientifiques et des technologies (COMEST) sur ce point lors de sa session en octobre 2014. Ceci est conçu comme un premier pas vers une collaboration plus étroite entre le CIB, le CIGB et la COMEST.

Par ailleurs, un élément a également été ajouté sur la réflexion globale actuelle sur le traitement des aspects éthiques des technologies convergentes. Il convient de souligner que cet élément ne doit pas être considéré comme une partie du programme de travail du CIB pour 2014-2015, mais plutôt comme une opportunité pour le CIB et le CIGB d’être informé et de participer à la discussion d’un sujet intellectuellement stimulant qui est actuellement débattu au sein de la communauté internationale. Il est prévu que ces éléments globaux de réflexion seront inclus dans les futures sessions pour renforcer le partage de l'information par les agences des Nations Unies et d'autres organisations intergouvernementales qui travaillent dans le champ de la bioéthique et de l'éthique de la science et de la technologie, avec le CIB et le CIGB.

Documents d'information

Documents de travail

Voir également

Contact

Secrétariat
Comité international de bioéthique (CIB)
Division de l’éthique, de la jeunesse et des sports
Tél. : + 33 (0)1 45 68 38 57 / 39 45
Fax : + 33 (0)1 45 68 55 15
Courriel : ibc(at)unesco.org

Retour en haut de la page