10.08.2009 -

Création d'une Commission nationale de bioéthique au Salvador

La République du Salvador a établi dernièrement une Commission nationale de bioéthique. Cette dernière a été créée par un Décret du Ministre de la santé publique et de l’assistance sociale.

Le mandat de la Commission consiste à participer à l’élaboration du cadre législatif et politique, à promouvoir la protection et le respect de la vie, de l’environnement, et de la dignité humaine. Les objectifs visés sont ceux de la promotion du débat public et de l’expertise nourrissant le débat et le dialogue, tous deux potentiellement bénéfiques dans le processus de prise de décision relative au domaine de la santé.

La Commission du Salvador, compte 26 membres. Le Docteur Fernando Conde, membre de l’Association de bioéthique du Salvador, en a été nommé Président. Les autres membres représentent une diversité de corps professionnels dans des secteurs tels que la santé publique, la recherche, l’agriculture, l’environnement et la justice.

L’UNESCO signera prochainement un Mémorandum d’entente avec la Commission nationale de bioéthique du Salvador de façon à assurer la coopération entre les deux parties pour les trois années à venir. Il a par ailleurs été prévu qu’un stage de formation, assuré par des experts de l’UNESCO, soit organisé en 2010 pour les membres de la Commission. Une compilation des publications pertinentes sera par ailleurs transmise et une seconde session de formation spécifiquement orientée sur la bioéthique cette fois devrait être mise en place en 2011.

La création des Commissions nationales de bioéthique fait suite aux recommandations formulées dans la Déclaration Universelle sur la bioéthique et les droits de l’homme, adoptée par l’UNESCO en 2005. Le mandat et la mission d’une Commission nationale de bioéthique s’orientent de manière générale vers la formulation de recommandations en termes de politiques publics et d’éducation à l’éthique et la stimulation du débat public dans ce domaine. De ce fait, les attributions d’une Commission nationale de bioéthique sont plus étendues que celles d’un Comité de recherche en éthique.

La République du Salvador est le septième pays à rejoindre le projet d’Assistance aux Comités de Bioéthique de l’UNESCO (ABC). Les Comités nationaux de bioéthique du Gabon, du Ghana, de la Guinée, de la Jamaïque et du Togo, nouvellement crées, ont signé au début de l’année un accord de coopération avec l’UNESCO et ont participé au premier stage de formation. Un accord avec le nouveau Comité de Madagascar devrait en outre être conclu au cours de l’année prochaine.

Contact :
Henk ten Have, Directeur
Division de l’éthique des sciences et des technologies de l’UNESCO
h.tenhave(at)unesco.org




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page