Message de S.Exc. Monsieur Abdou Diouf, Président d’honneur du Forum

Il y a neuf ans, le 3 novembre 2000, l’Organisation internationale de la Francophonie adoptait à Bamako une Déclaration dans laquelle les États membres proclamaient que

« Francophonie et démocratie sont indissociables, qu’il n’y a pas de mode d’organisation unique de la démocratie, que dans le respect des principes universels, les formes d’expression de la démocratie doivent s’inscrire dans les réalités et spécificités historiques, culturelles et sociales de chaque peuple, que la démocratie, pour les citoyens – y compris, parmi eux, les plus pauvres et les plus défavorisés – se juge, avant tout, à l’aune du respect scrupuleux et de la pleine jouissance de tous leurs droits ».

Conscients de la nécessité d’une constante consolidation des avancées démocratiques et mesurant l’immensité de ce qui reste à accomplir, les participants aux travaux des trois Conférences internationales sur la démocratie et les droits de l’Homme, organisées par le Conseil national des droits de l’Homme d’Égypte avec le soutien de l’UNESCO ont décidé de la création du Forum permanent de dialogue arabo-africain sur la démocratie et les droits humains.

Léopold Sédar Senghor définissait l’Africanité comme la rencontre et la symbiose entre la négritude et l’arabité car nos populations sont imbriquées et partagent une longue histoire commune. Aujourd’hui la coopération économique entre ces deux régions connaît une montée en puissance significative. L’Union africaine et la ligue des États arabes ont mis en place divers mécanismes afin d’accroître leur coopération. L’heureuse initiative de créer, à l’appui de ces deux institutions, une structure inédite vient compléter les domaines de cette coopération en ouvrant un nouvel espace d’échanges, de discussions et d’engagement pour renforcer la démocratie et promouvoir les droits de l’Homme.

Cet espace mobilisera la société civile, les institutions nationales des droits de l’Homme, les parlementaires, les acteurs étatiques ainsi que les représentants des organisations régionales et internationales concernées dans le but d’approfondir les problématiques de la démocratie et des droits de l’Homme au sein de ces régions respectives, d’identifier des pistes d’action, et d’avancer des stratégies avec une volonté de coopération et d’assistance et dans un esprit d’écoute, de respect et de dialogue.

C’est bien dans cet esprit qu’agit la Francophonie pour conforter l’universalité des principes et l’efficacité des mécanismes. Une Francophonie fondée, il faut le rappeler, sur le respect de la diversité culturelle, une Francophonie qui a tant fait pour que cette diversité soit érigée en principe du droit international. Et c’est dans cet esprit que j’ai accepté la Présidence de ce Forum.

Abdou Diouf

© Vincent Fournier

Abdou Diouf
Président d’honneur du Forum permanent de dialogue arabo-africain sur la démocratie et les droits humains
Secrétaire général de la Francophonie

Retour en haut de la page