Origines

Trois Conférences internationales sur la démocratie et les droits humains organisées depuis 2005 par le Conseil national des droits de l’Homme d’Égypte et l’UNESCO ont fait mûrir l'idée de créer un Forum de dialogue arabo-africain sur la démocratie et les droits humains.

Tenues au Caire, ces rencontres de haut niveau, dont l’objectif a été de discuter et de réfléchir sur les droits humains et la démocratie afin d’atteindre ces idéaux en Afrique et dans la région arabe, ont rassemblé des représentants des Institutions nationales des droits de l’Homme (INDH), des membres de gouvernements, des diplomates, des experts internationaux et des membres d’organisations internationales, régionales et non gouvernementales. Ont été étroitement associés à ces conférences l’Organisation internationale de la Francophone, la Ligue des Etats arabes, l’Union africaine, l’ISESCO et le Bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.

La première conférence du Caire (2005) s’est concentrée sur la région arabe. Elle a donné lieu à un riche débat sur la nature et les perspectives de la démocratie et des droits humains, particulièrement eu égard aux nouveaux défis pour cette région. Mettant l’accent sur l’indivisibilité de la démocratie et des droits humains, les participants ont rappelé « qu’aucune démocratie ne peut se construire sur la discrimination » et que « la liberté, la justice, l’égalité des droits, la citoyenneté et la participation démocratique de tous à l’exercice démocratique du pouvoir, sont les principes fondamentaux de toute démocratie » (Déclaration du Caire 2005).

La deuxième conférence du Caire (2007), s’est focalisée sur la démocratie et les droits humains en Afrique. L’objectif principal de cette rencontre a été de fournir un espace de réflexion et de débat sur le rôle des Institutions nationales des droits de l’Homme (INDH) en Afrique, particulièrement en vue d’encourager la mise en œuvre de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance, soulignant la nécessité de la prompte ratification de la Charte et de la diffusion de son contenu auprès des gouvernements et des populations afin d’en faire  un instrument international réellement fonctionnel.

La troisième conférence du Caire (2008) a porté sur la démocratie et les droits humains en Afrique et dans la région arabe. Coïncidant avec la conclusion des célébrations du 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, son objectif a été d’analyser ses accomplissements du point de vue des défis auxquels doivent faire face les deux régions. C’est lors de cette rencontre qu’a été adoptée la création du Forum permanent de dialogue arabo-africain. La vocation phare de ce Forum est de renforcer les liens entre les acteurs concernés de ces deux régions et de créer un espace permanent de dialogue et d’échange des expériences, des leçons à tirer, ainsi que des meilleures pratiques pour la promotion et la protection de la démocratie et des droits humains. 

Retour en haut de la page