Comité du pilotage global de l’ICCAR

Le Comité du pilotage global de l’ICCAR a été établi en avril 2016, suivant la première réunion organisée par l’UNESCO et qui a été accueillie au sein de la Comune di Bologna en Italie, ville principale de la Coalition européenne des villes contre le racisme (ECCAR).

Composé de représentants des villes principales des sept coalitions régionales et nationales de ICCAR, le Comité vise à

  • renforcer le leadership international et la coordination de la Coalition ;
  • soutenir l’alignement des stratégies et priorités de niveau régional/national et urbain avec les agendas de développement émergents, en réponse aux opportunités et défis contemporains ;
  • faciliter l’action collaborative et les compagnes de soutien entre les Coalitions régionales/nationales à travers des initiatives partagées, ainsi que l’échange d’expertise et de ressources ;
  • renforcer le profile et la visibilité de la Coalition internationale des villes inclusives et durables – ICCAR.

Le Comité du pilotage global a adopté la « Déclaration de Bologne », qui surligne la centralité de l’inclusion et la diversité dans les espaces urbains en tant qu’élément crucial dans la réussite du développement urbain durable. Pour témoigner du caractère dynamique d’ICCAR, la Déclaration reconnaît aussi le besoin de réévaluer son rôle et son mandat afin de s’aligner avec les problématiques courantes et émergentes ainsi que les nouveaux agendas de la communauté internationale y compris l’Agenda 2030 pour le développement durable et le Nouvel agenda urbain d’Habitat III.

Dans le cadre de la célébration par la ville du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, le Comité directeur de la coalition ICCAR a adopté la « Déclaration de Nancy » en décembre 2018.  Elle vise à renouveler les engagements pour « élaborer des réponses efficaces à la montée de la haine, du fanatisme et de l'extrémisme violent, des phénomènes mondiaux croissants qui accentuent le racisme, l'intolérance et la discrimination, en menant des actions de sensibilisation locales et collectives, en élaborant des lignes directrices et des outils pour répondre à ces menaces, et en menant des initiatives de formation et de renforcement des capacités ».

Voir également

Retour en haut de la page