Centre régional de recherche et de documentation sur les femmes, le genre et la consolidation de la paix à Kinshasa, République démocratique du Congo

Signature de l'accord - Mme Jeannette Kavira Mapera, ministre de la Culture et des Arts de la République démocratique du Congo (gauche) et Mme Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO (droite) © UNESCO/L. Maziz

L’établissement d’un Centre régional de recherche et de documentation sur les femmes, le genre et la consolidation de la paix dans la région des Grands Lacs est une des activités majeures du programme de l’UNESCO pour l’égalité des genres. La création du Centre fait partie du programme de l’UNESCO en faveur de la promotion des droits humains et du statut des femmes vivant dans la région des Grands Lacs par la conduite de recherches orientées vers le développement de politiques, la tenue de consultations, l’établissement de réseaux, le renforcement des capacités et une paix durable dans la région.

Son objectif sera de protéger et de promouvoir le respect des droits des femmes dans la région des Grands Lacs. En connexion avec ce Centre régional, des centres nationaux seront établis dans dix autres États africains participant au programme : l’Angola, le Burundi, le Congo, le Kenya, l’Ouganda, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, la République-Unie de Tanzanie, le Rwanda, le Soudan et la Zambie.

Le travail de l’UNESCO dans ce domaine s’appuie sur les instruments internationaux et régionaux pour entreprendre des activités de renforcement des capacités des femmes africaines en situation de conflit. Dans la lignée du mandat du Secteur des sciences sociales et humaines de l’UNESCO, une attention particulière est portée au besoin :

  • d’augmenter la représentation des femmes à tous les niveaux de prise de décision ;
  • de soutenir les initiatives de paix entreprises par les organisations des femmes de base ;
  • d’assurer la protection et le respect des droits humains des femmes et des filles.

Le Centre régional bénéficiera du soutien de différents partenaires au sein du système des Nations Unies, en particulier du Fonds de développement des Nations Unies pour la femme (UNIFEM) et du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), et de la Banque africaine de développement. Le Centre travaillera également en collaboration avec des agences intergouvernementales régionales, dont la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs et l’Observatoire africain des droits des femmes, créé par la Commission économique pour l’Afrique (CEA) des Nations Unies et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Le Centre sera inauguré au début de l’année 2011. Il mettra alors en œuvre trois programmes principaux :

  • un programme majeur de recherche sur le thème de la violence contre les femmes dans la région ;
  • la création d’un Observatoire des femmes et de la pauvreté ;
  • l’établissement d’un réseau virtuel entre les centres nationaux et le Centre régional, et d’une bibliothèque numérique pour la diffusion des ressources et des publications dans toute la région.

Voir également

Retour en haut de la page