17.11.2011 - Secteur des sciences sociales et humaines

Débat sur la perspective du genre en bioéthique dans la Fédération de Russie

© UN Photo / E. Debebe

La perspective du genre en bioéthique est essentielle pour traiter et comprendre les problématiques délicates du domaine de la bioéthique sous un angle différent permettant une analyse nouvelle et contrastée des relations de pouvoir et de l’organisation sociale. C’est dans ce contexte que l’UNESCO, en partenariat avec l’Université médicale de l’État de Kazan et le gouvernement de Kazan, a décidé d’organiser une conférence internationale sur le genre et la bioéthique les 21 et 22 novembre à Kazan, Fédération de Russie.

Cet évènement à grande visibilité réunira d’éminents bioéthiciens féministes issus d’une grande variété de disciplines, des experts locaux et régionaux, ainsi que des représentants du programme de bioéthique de l’UNESCO. Pilar Álvarez-Laso, Sous-Directrice générale de l’UNESCO pour les sciences sociales et humaines, ouvrira le débat en compagnie de représentants des autorités locales.

La conférence vise à sensibiliser les esprits dans la région sur les problématiques d’ordre bioéthique ayant trait au genre. Elle vise également à soulever la question de la responsabilité sociale des scientifiques et des citoyens et à explorer la possibilité d’une collaboration plus poussée entre l'UNESCO et l'Université de Kazan, le gouvernement de Kazan et les institutions locales et régionales.

Cet évènement représente une première occasion d'ouvrir un débat réel et honnête sur le lien intrinsèque entre le genre et la bioéthique au niveau international. La promotion des principes bioéthiques pour la réalisation de l'égalité entre les sexes sera mise en lumière. De la même manière, l'intérêt de revenir sur toutes les questions délicates de la bioéthique ainsi que de repenser le développement scientifique et social du point de vue du genre sera explicitement mis en évidence.

Les thèmes abordés seront les suivants :

  • Les activités menées à l’UNESCO sur le genre et la bioéthique ;
  • Les nouvelles tendances en matière de bioéthique féministe ;
  • Les problématiques éthiques centrales et les défis en matière d’éducation, de santé publique (la violence et le genre, la médecine reproductive), de recherche (nouvelles technologies, partage des bienfaits, femmes dans la recherche) et aussi les défis liés à la migration, le changement climatique et la pauvreté ;
  • Les problématiques liées au genre spécifiques à la région.

La perspective du genre offre une optique qui nous permet de mieux comprendre la structure sociale fondée sur les différences dans l'accès aux besoins fondamentaux, ainsi que le développement humain basé sur la valeur sociale associée au fait d’être un homme ou une femme. Les relations de pouvoir de même que l'organisation sociale sont éclairées d’une lumière différente lorsqu'elles sont analysées sous l'angle du genre. Cet angle ouvre un nouveau débat sur diverses questions généralement rejetées car exclues du courant général plutôt dominé par la pensée "masculine". La violence fait partie de ces questions, qu'elle soit domestique, économique, psychologique ou propre aux situations de conflit et de post-conflit. Figurent également parmi ces questions l'accès aux soins médicaux, à l'éducation et à l’emploi, la migration et le changement climatique ou les politiques publiques en matière de santé reproductive et de recherche, dont l’impact particulier sur les femmes est trop souvent négligé.

La conférence est ouverte au grand public.

Les langues de travail seront l’anglais et le russe. Une traduction simultanée sera proposée dans ces deux langues.




<- retour vers Égalité des genres
Retour en haut de la page