21.12.2012 - Secteur des sciences sociales et humaines

2012 : des sciences sociales et humaines au service du développement

© Photo ONU/Bernardino Soares

Tout au long des douze mois écoulés, avec les moyens qui lui furent alloués, le Secteur des sciences sociales et humaines de l’UNESCO (SHS) n’a eu de cesse de participer à l’effort des Nations Unies pour bâtir un monde où chacun et chacune bénéficierait des mêmes droits et libertés fondamentales, au premier rang desquels le droit de vivre en paix.

Fidèle à son mandat, SHS a multiplié les occasions de promouvoir les principes éthiques devant prévaloir à toute politique de développement, stimulant la recherche en sciences sociales, mettant en partage ses résultats, engageant toutes les parties concernées à discuter ces derniers et à formuler des recommandations politiques susceptibles d’être rapidement – et, surtout, concrètement – mises en œuvre pour mieux répondre aux défis posés par les transformations profondes de nos sociétés.

En 2013, il ne relâchera pas ses efforts. Et ce, d’autant plus, que l’année qui s’ouvre marquera les 20 ans du programme de l’UNESCO pour la bioéthique. 2013 sera également l’année de la 5e Conférence internationale des ministres et hauts fonctionnaires responsables de l’éducation physique et du sport (MINEPS V), qui se tiendra à Berlin (Allemagne) au mois de mai. Mais en attendant de découvrir prochainement tous les temps forts du programme de l’UNESCO pour les sciences sociales et humaines en 2013, ci-dessous une petite sélection des rendez-vous les plus marquants de 2012 …

  • 20-22 juin 2012, Rio de Janeiro (Brésil)
    Evénements parallèles à la Conférence de l’ONU sur développement durable
    « Les politiques publiques ont besoin des chercheurs en sciences sociales pour construire une société verte durable. » Tel fut le message porté par les 2 événements-parallèles à la Conférence Rio+20, organisés sous la bannière du Programme de l'UNESCO pour la Gestion des transformations sociales (MOST), l’un par la Commission nationale norvégienne pour l'UNESCO, l’autre par l'Institut de recherche des Nations Unies pour le développement social (UNRISD) et le Conseil international des sciences sociales (CISS).
  • 13 septembre 2012, Brasilia (Brésil), et 2 novembre 2012, Londres (Royaume-Uni)
    Sociabilités souterraines : identité, culture et résistance dans les communautés marginalisées
    Deux séminaires ont été l’occasion de partager les résultats d’une vaste enquête conduite par par le bureau de l'UNESCO au Brésil, en partenariat avec la London School of Economics (LSE), les Fondations Itaú Culturel et Social, et les ONG AfroReggae et CUFA, portant sur la manière dont sont utilisées les activités artistiques et sportives, l’identité culturelle et l’engagement civique pour offrir des perspectives d’avenir aux jeunes des favelas et rétablir du lien social entre et avec les communautés en situation d’exclusion et d’extrême pauvreté.
  • 15 novembre 2012, Siège de l’UNESCO, à Paris (France)
    Installation d’une capsule temporelle pour les générations futures
    A l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la Philosophie 2012, une capsule métallique contenant des messages et des objets pour les générations futures a été scellée et mise en terre, au Siège de l’UNESCO, à Paris, pour n’être ouverte qu’en 2062.



<- retour vers Promotion des droits humains
Retour en haut de la page