Personnes déplacées/déplacement

A l’instar des réfugiés, ces personnes ont parfois été contraintes de s’enfuir de chez elles parce que leur vie et/ou leur liberté étaient menacées, mais, contrairement aux réfugiés, elles n’ont pas pu ou pas voulu franchir une frontière internationale. En vertu du droit international, elles restent sous la souveraineté de leur propre gouvernement, même si celui-ci ne peut ou ne veut les protéger.

 

Retour en haut de la page