Multiculturalisme

Il existe trois usages différents mais interdépendants du terme multiculturalisme :

  • L’usage démographique du terme sert à décrire l’existence de groupes ethniques différents dans une société ou un état. Les regroupements ethniques qui existent dans un état, la signification de l’ethnicité pour la participation dans les institutions sociétales et la façon dont les différentiations ethniques sont construites et maintenues peuvent varier considérablement d’un état à un autre et d’une époque à l’autre.

  • L’usage politico-programmatique sert à décrire des programmes et des initiatives politiques destinées à gérer la diversité ethnique. Ce fut dans ce sens que le terme « multiculturalisme » fut utilisé dans le rapport de la Commission royale sur le bilinguisme et le biculturalisme. Ce rapport recommandait que le multiculturalisme remplace la politique biculturelle française et britannique qui avait organisé les politiques de diversité ethnique au sein de la société canadienne. Depuis lors, son usage s’est rapidement étendu pour prendre en compte l’usage démographique et idéologico-normatif du terme.

  • L’usage idéologico-normatif du terme multiculturalisme est celui qui génère le plus de débats. En effet, il constitue un slogan et un modèle pour l’action politique quant à la place des personnes avec une identité culturelle différente. Le multiculturalisme souligne que prendre conscience de la diversité ethnique et prendre des mesures pour que les individus puissent conserver leurs cultures vont de pair avec le respect et l’acceptation des principes constitutionnels et des valeurs communes d’une société. En prenant en considération les droits des individus et des groupes et en assurant leur accès aux services de la société, les avocats du multiculturalisme soutiennent qu’une telle pratique bénéficie à la fois aux individus et à la société en général en réduisant les risques de conflits sociaux. L’étroit parallèle entre l’usage idéologico-normatif du multiculturalisme et la vision des Nations Unies sur la diversité culturelle est ainsi évident.



Pour plus d’information, vous pouvez consulter UNESCO MOST Policy Paper No. 4, « Multiculturalisme: nouvelles réponses de politiques publiques à la diversité » [PDF, 3740 KB], par Christine Inglis, UNESCO MOST 1996.

Retour en haut de la page